12/2023

Synthèse de l’actualité internationale de décembre 2023

Par Axelle DEGANS, le 31 décembre 2023  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Docteure en Géopolitique de l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Membre du Conseil scientifique du Diploweb.com. Agrégée d’histoire, Professeure de chaire supérieure au lycée Faidherbe (Lille) où elle enseigne la géopolitique en classes préparatoires économiques et commerciales. Auteure de nombreux ouvrages.

Avec nos meilleurs vœux pour 2024, voici la synthèse de l’actualité internationale de décembre 2023 : Résultats électoraux ; Disparitions de personnalités géopolitiques ; Démocratie américaine ; Tensions internationales ; Au Proche-Orient, la conflictualité se diffuse ; Pas de pause dans la guerre en Ukraine ; L’Union européenne face à des choix…

Voici la précieuse synthèse d’Axelle Degans qui sera fort utile à tous ceux qui veulent disposer d’un point de l’actualité géopolitique mondiale, voire préparent un concours ou passent un entretien de recrutement. Pour ne rien manquer, et recevoir nos alertes sur des documents importants, le plus simple est de s’abonner gratuitement à notre Lettre d’information hebdomadaire ou au compte X anciennement twitter de veille géopolitique @diploweb. Ce compte de veille géopolitique compte de nombreux followers dont de nombreuses pointures du domaine dans de nombreux pays. Vous serez en bonne compagnie. Et c’est plus important que jamais d’être bien entouré.

Le sort des urnes

En Égypte, le maréchal al-Sissi, candidat à sa succession, a été réélu en décembre 2023 avec environ 90% des suffrages exprimés. Une élection sans suspens.

Le Venezuela organise en décembre 2023 un referendum visant à annexer une partie importante du territoire du voisin du Guyana. La région Essequibo est riche en pétrole et pourrait faire de ce pays un grand producteur de pétrole. Un moyen pour Caracas de noyer son marasme tant économique que politique dans ce gisement de pétrole, cette région appartient pourtant au Guyana depuis 1899. Georgetown manifeste son inquiétude, même si Washington avait déjà affirmé son soutien militaire en 2021. Les pays de l’Amérique du Sud, et la Cour internationale de La Haye regardent de près l’évolution de la situation. Cette tentative vénézuélienne n’est pas sans rappeler l’annexion, en 1990, du Koweït par son voisin irakien, ce qui a entrainé une intervention militaire sous égide de l’ONU « tempête du désert » et menée sous commandement américain.

Synthèse de l'actualité internationale de décembre 2023
Dr. Axelle Degans
Degans/Diploweb

En Serbie, le Parti progressiste serbe (SNS) d’Aleksander Vucic a remporté en décembre 2023 les élections législatives face aux « pro-UE ». A peine plus de la moitié du corps électoral s’est déplacé pour cette élection, dont l’opposition dénonce les irrégularités. Quelles seront les incidences pour les relations Serbie-UE ?

Disparitions

Henry Kissinger est mort en décembre 2023, centenaire. Conseiller diplomatique dès Eisenhower, puis secrétaire d’État – équivalent au ministre des Affaires étrangères - des présidents américains Richard Nixon puis du président Gérald Ford après avoir été professeur en relations internationales à Harvard, il a œuvré au rapprochement sino-américain pour permettre aux Etats-Unis de s’extraire du bourbier vietnamien. C’est à ce titre qu’il reçoit en 1973 un prix Nobel de la paix très controversé. Il n’a pas hésité à soutenir des dictatures latino-américaines pourvu qu’elles soient favorables à Washington, ce qui lui a valu des accusations d’amoralité ou d’immoralité de la politique qu’il préconise. Il incarne, plus que tout autre, la realpolitik comme l’hegemon des Etats-Unis. Son influence géopolitique est immense sur les cinquante dernières années. Robert Kaplan dit de lui qu’il préfère l’ordre à la liberté. Il fonde une société de conseil stratégique, qu’il dispense aussi bien auprès des grandes entreprises qu’aux dirigeants du monde entier, pas forcément démocratiques. Il a encore rencontré, l’été 2023 le leader chinois. Il prônait un dialogue sino-américain.

Jacques Delors est décédé en décembre 2023 à 98 ans. Ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Pierre Mauroy, sous le président François Mitterrand, son plan Delors met fin à la politique de relance par la consommation. Il exerce trois mandats à la tête de la Commission européenne entre 1985 et 1994. Il a œuvré à la mise en place du marché unique – basé sur une intense activité d’harmonisation – à la mise en œuvre du traité de Maastricht, au passage à l’euro. Cet européen, fédéraliste, a laissé une empreinte durable sur l’Europe communautaire qu’il a largement contribué a forgé dans sa physionomie actuelle. En 1995, son refus de porter la candidature socialiste aux élections présidentielles a été très largement incompris, et laissé une vraie amertume. François Mitterrand analysant « Le problème Delors , c’est qu’il voulait être président sans être candidat  ». Au XXIème siècle, le père de Martine Aubry – maire de Lille – est resté en retrait de la vie politique. Il a été nommé « citoyen d’honneur de l’Europe ».

Wolfgang Schäuble, ministre allemand des chanceliers Helmut Kohl et Angela Merkel est mort à 81 ans. Il est celui qui a œuvré à la négociation de la réunification des deux Allemagnes (3 octobre 1990), il est aussi à la manœuvre lors de la crise de la dette grecque. Son intransigeance était connue à Bruxelles, comme à Athènes. En Allemagne, il est celui qui a garanti la stabilité du pays en faisant inscrire dans la constitution un « frein à la dette ».


Bonus vidéo. Renseignement. Qui sont les lauréats du 6e Grand Prix de l’Académie du renseignement ?


Une démocratie américaine

La Cour suprême du Colorado a déclaré en décembre 2023 que Donald Trump ne pourra pas se présenter à la primaire de cet État en vue des futures élections présidentielles ( en raison de l’assaut du Capitole). L’État du Maine prend la même décision. L’ancien président est aussi poursuivi dans le cadre de multiples procédures judiciaires.

Le président démocrate Joe Biden envisage de se représenter aux élections présidentielles de l’automne 2024. Pèsent sur cette candidature l’âge du président – il est né en 1942 – son état de santé et les multiples « affaires » qui rattrapent son fils Hunter. Elles concernent sa consommation de drogues, une fraude fiscale de 1,4 million de dollars, et surtout des activités de conseil auprès de sociétés énergétiques ukrainienne et chinoise… La Chambre des Représentants vient de décider de mener une enquête en destitution en liaison avec les « affaires » de son fils Hunter à l’étranger.

Les universités américaines sont dans la tourmente. Les plus prestigieuses d’entre-elles sont emportées par une fièvre « wokiste » et « décolonialiste » qui concerne aussi leur direction. Le Congrès à Washington a procédé en décembre 2023 à l’interrogatoire des présidentes du MIT, de l’université de Pennsylvanie et d’Harvard à qui il a été posé la question suivante « Appeler au génocide des Juifs constitue-t-il une forme de harcèlement ? », la réponse « cela dépend du contexte » témoigne d’une recrudescence extraordinaire de l’antisémitisme, intensifiée par l’actuelle guerre au Proche-Orient, et la progression de l’obscurantisme. Un refus de la réflexion qui n’est pas l’apanage des universités américaines.

La démocratie américaine se porte mal, une bien mauvaise nouvelle car il s’agit de la première puissance mondiale dont le modèle est entré en confrontation avec le modèle chinois.

De vives tensions internationales

La Corée du Nord a procédé en décembre 2023 à un nouveau tir de missile, un nouvel exercice de son pouvoir de nuisance. Ce missile de longue portée peut atteindre le territoire américain en quelques heures. Cela suscite en retour un rapprochement entre la Corée du Sud, le Japon et les Etats-Unis

Les Etats-Unis mettent sur pied une coalition maritime – à laquelle participeront notamment la France et le Royaume-Uni – pour endiguer les attaques menées par les Houthis en mer Rouge. Il s’agit de maintenir ouverte l’une des principales artères du commerce mondial reliant l’Indo-Pacifique au monde atlantique via le canal de Suez et la Méditerranée. Ces attaques terroristes sèment effectivement la terreur et les navires préfèrent prendre une autre voie maritime, plus longue et donc plus coûteuse. C’est une nouvelle preuve de la fragilité du commerce international basé sur les transports longue distance.

Les Etats-Unis apporteront une aide d’environ 300 millions de dollars à Taiwan qui s’apprête à organiser en janvier 2024 des élections présidentielles sous haute tension. Se joue le rattachement – ou non – à la République populaire de Chine qui la considère comme une ile rebelle. La jeunesse taiwanaise est soumise à un puissant et subtil sharp power via les réseaux sociaux comme tik-tok qui vise à banaliser l’appartenance à la Chine populaire et faciliter son rattachement.

Au Proche-Orient, la guerre s’enlise, la conflictualité se diffuse

Le conflit dans la bande de Gaza n’est en rien une guerre éclair. L’opération militaire commencée en réponse aux attaques terroristes du 7 octobre 2023 continue en décembre 2023. Les bombardements et les opérations au sol commencées par Tsahal dans la partie septentrionale de la bande de Gaza se poursuivent vers le Sud. Les pertes humaines sont importantes - pour les civils gazaouis, et les militaires israéliens - sans que l’armée israélienne ne parviennent à libérer des otages ou que le Hamas et les autres organisations terroristes qui ont participé aux attaques du 7 octobre 2023 n’envisagent de restituer la centaine d’otages détenus, sous réserve qu’un grand nombre soit encore en vie. Les tractations diplomatiques sont peu fructueuses. Un conflit qui s’inscrit dans la durée ? Le niveau de violence croit de part et d’autre de la frontière israélo-libanaise. Il y aurait de quoi s’interroger sur les connexions Russie – Iran – Hamas qui via ce conflit fragilisent le soutien de pays occidentaux à l’Ukraine… ce qui fait le jeu du Kremlin.

Le Danemark est parvenu à déjouer un attentat sur son sol, les djihadistes seraient en lien avec le Hamas.

Les Houthis qui menacent la voie maritime de la mer Rouge, un des principaux tracks de l’économie mondialisée, sont armés par l’Iran, qui soutient aussi le Hamas.


Plus

Pierre Verluise : Comment préparer et réussir un oral de Géographie ou Géopolitique ?

1ère partie : la préparation

2e partie : la prestation

Voir la version écrite de ce document : Comment préparer et réussir un oral de Géographie ou Géopolitique ?


Pas de pause dans la guerre en Ukraine

Le président Zelenski n’a pas ménagé ses efforts pour obtenir une nouvelle aide des Etats-Unis pour mener la guerre face à la Russie. L’échec de la contre-offensive ukrainienne de l’été 2023 a probablement pesé en partie dans le refus de Washington, à la mi-décembre, d’augmenter l’aide apportée à Kiev. En réponse, Moscou a intensifié ses frappes sur l’Ukraine fin décembre 2023. La défense anti-aérienne ukrainienne a montré son efficacité.

Le Japon, qui ne livre pas d’armes offensives, a néanmoins promis en décembre 2023 de livrer des missiles Patriot aux Etats-Unis qui en retour livrent de nouvelles armes à Kiev.

Paris et Niamey

La France et le Niger s’éloignent toujours plus après le coup d’État militaire qui a déposé le président Bazoum. La France y a fermé son ambassade et le Niger s’est retiré de l’organisation internationale de la francophonie. Niamey se rapproche du groupe paramilitaire russe Wagner, comme ses voisins sahéliens, eux aussi sous régime militaire.

La France renoue avec son histoire minière

Le « grand confinement » consécutif de la pandémie du coronavirus (2020) a fait comprendre aux Européens que le choix de l’interdépendance implique celui de la dépendance. Le contexte de la transition énergétique, donc du passage à une économie décarbonée, implique l’utilisation de matériaux importés. Dans une stratégie de souveraineté, la France décide de « retrouver une vraie stratégie minière et d’extraction des ressources cohérente avec les meilleurs standards environnementaux » déclare le président Emmanuel Macron. Un permis d’exploitation dans les Pyrénées a été délivré pour l’hydrogène. Deux projets d’extraction du lithium sont prévus (Alsace et Allier). La limite de l’exploitation de ces matériaux stratégiques – comme aussi le gallium ou le tungstène – est la rentabilité des sites.

Carte. Géopolitique de l’Union européenne (2024)
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte : Géopolitique de l’Union européenne (2024). Conception : M. Lefebvre, P. Verluise. Réalisation : AB Pictoris janvier 2024 pour Diploweb.com
AB Pictoris-Lambert/Diploweb.com

L’Union européenne face à des choix

Le Conseil européen lance en décembre 2023 les négociations pour une adhésion de l’Ukraine et de la Moldavie. Des « signaux favorables » ont été aussi envoyés en direction des pays des Balkans occidentaux mécontents du « deux poids, deux mesures » réservé au traitement de leur dossier de candidature. La Géorgie obtient le statut du candidat à l’adhésion. Se préfigure l’Union européenne à « 36 » que réclamait il y a peu Charles Michel, président du Conseil européen. Il s’agit d’un message politique fort, à l’heure où le Congrès américain n’a pas débloqué de fonds supplémentaires réclamés par le président Zelenski pour continuer à mener la guerre contre la Russie. Ces choix sont lourds de conséquences. D’abord au niveau économique, comment financer, sur le court terme, cet élargissement et, sur le long terme, comment transformer en succès partagé cette intégration de pays très pauvres, très éloignés des standards européens occidentaux ? Les conséquences sont surtout géopolitiques, ces adhésions poseront l’inévitable question des frontières, à tenir militairement et surtout de la gouvernance interne de l’Union : un grand saut fédéral en sera une très possible conséquence.

L’Union est face au défi de l’énergie, après avoir arrêté ses importations de gaz russe. Le prix de l’électricité s’est fortement enchéri alors même que l’Union entend mener une transition vers une économie décarbonée. A l’heure d’une vraie crise énergétique, qui rappelle celle des chocs pétroliers des années 1970, l’Europe communautaire doit impérativement réformer son marché de l’électricité au risque de fragiliser les conditions de vie des Européens et décourager l’activité économique sur son territoire, très malmenée par les mesures protectionnistes décidées par le président américain Joe Biden. L’objectif de limiter la hausse des prix de l’électricité est au cœur d’un bras de fer franco-allemand sur la nature des centrales produisant de l’électricité. La France défend la possibilité de produire de l’électricité à partir de centrales nucléaires pour faire face au prochain défi énergétique, qui est aussi de nature démocratique.

A l’heure des comptes, la France n’aura pas les moyens de mener une politique aussi généreuse que souhaitée pour favoriser l’usage de la voiture électrique. Le bonus ne pourra être maintenu à son niveau actuel. L’Allemagne, pour des raisons budgétaires, met fin aux aides pour acquérir une voiture électrique. Ces annonces sont à mettre en rapport avec celle du constructeur chinois BYD d’implanter une grande usine sur le sol hongrois pour conquérir le marché européen, grâce à des tarifs plus avantageux que ceux des modèles des marques européennes… L’argent public risque de financer la déroute de la filière automobile européenne. La firme chinoise Xiaomi, qui fabrique des smartphones, annonce la sortie pour 2025 d’une voiture électrique haut de gamme devant concurrencer les modèles Porsche ou Tesla.

La COP 28 se termine sur un satisfecit

Après une COP 27 réunie à Charm el Sheik, en Égypte, la COP 28 s’est tenue en décembre 2023 à Dubaï. Un accord annonce une augmentation des investissements dans les énergies renouvelables, pour dépasser ceux dans les énergies carbonées. L’objectif est de parvenir à un triplement des capacités de production d’électricité d’origine renouvelable à la fin de cette décennie. Le rapport de l’OPEP souligne que la production d’hydrocarbures va continuer à progresser, en accord avec la déclaration du ministre saoudien de l’énergie. Un improbable consensus… La COP 29 doit se tenir en 2024 à Bakou…

Bonnes nouvelles

L’équipe féminie française de handball est championne du monde. Un très bel exploit sportif.

Après une véritable descente aux enfers dans le sillage de la crise de la dette en 2008, la Grèce a été sacrée « pays de l’année » par The Economist. Une résilience chèrement payée, mais une résilience tout de même.

Je vous présente mes meilleurs vœux pour 2024
Et une belle année géopolitique !
A. Degans.

Copyright Décembre 2023-Degans/Diploweb.com


Voir les synthèses d’octobre 2023, novembre 2023, décembre 2023, janvier 2024, février 2024, mars 2024


Plus encore avec le Diploweb

Le Diploweb.com vous propose des Masterclass géopolitiques pour faire la différence, au sujet de la puissance (P. Verluise), de l’URSS (J-R Raviot) et des données numériques (K. Limonier) :

. Pierre Verluise, Quels sont les fondamentaux de la puissance ?

. Jean-Robert Raviot, C’était quoi l’URSS ?

. Kevin Limonier, Pourquoi les données numériques sont-elles géopolitiques ?


Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mardi 23 avril 2024 |