Dossier géopolitique : le renseignement

Par Pierre VERLUISE, le 21 septembre 2022  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Docteur en géopolitique de l’Université Paris IV – Sorbonne. Fondateur associé de Diploweb. Professeur en CPGE à Blomet (Paris). Enseigne la géopolitique en Master. Chercheur associé à la FRS. Auteur, co-auteur ou directeur d’une trentaine de livres. Producteur de trois Masterclass sur Udemy : "Les fondamentaux de la puissance" ; "Pourquoi les données numériques sont-elles géopolitiques ?" par Kévin Limonier ; "C’était quoi l’URSS ?" par Jean-Robert Raviot.

La relance de la guerre russe en Ukraine vient remettre le projecteur sur l’importance du renseignement. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Conçu par Pierre Verluise, ce dossier du Diploweb.com vous présente de nombreux documents de référence : études, articles, vidéos, cartes... Pour vous permettre de croiser des propos d’experts.

. Académie du renseignement. Grand Prix de l’académie du renseignement
Depuis sa création en 2010, l’Académie du renseignement, service du Premier ministre à compétence nationale, membre de la communauté française du renseignement, concourt à la formation des cadres de cette communauté. Elle a également pour mission de contribuer à la diffusion de la culture du renseignement en lien notamment avec le monde universitaire et de la recherche. Elle se veut à la fois un espace de formation, de rencontres et de réflexions. Découvrez les lauréats des éditions précédentes du Grand Prix de l’académie du renseignement pour en comprendre l’esprit et les perspectives.

. Académie du renseignement, Remise du 4e Grand Prix de l’Académie du renseignement
Nourrir et transmettre une culture du renseignement : c’est la mission que se donne l’Académie du renseignement à travers ce Grand Prix, remis pour la quatrième fois à l’Ecole Militaire, à Paris. Découvrez l’annonce des lauréats, l’esprit de ce Grand Prix, les raisons des choix de cette édition et les perspectives. Photographies de la cérémonie en pied de page.

. André Ranson, La dimension géopolitique des opérations spéciales
Après avoir été à la tête du Commandement des opérations spéciales françaises (COS), le général de corps d’armée André Ranson démontre ici pourquoi et comment les opérations spéciales sont aujourd’hui un outil géopolitique. Sa démonstration est étayée par cinq exemples : République Centrafricaine, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Afghanistan, République Démocratique du Congo. Les opérations spéciales représentent un apport significatif dans la panoplie des options offertes au décideur quand les circonstances ne sont pas favorables à une intervention massive, coûteuse ou trop visible.

. Vidéo. Pierre de Bousquet de Florian. La coordination du renseignement et de la lutte anti-terroriste
Pierre de Bousquet de Florian, coordinateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme (France) a répondu aux questions du Diploweb.(2018) Qu’est-ce que la coordination nationale du renseignement et de la lutte contre le terrorisme ? Quel est le rôle de la pédagogie dans la lutte contre le terrorisme ?

. Julie Prin-Lombardo, Odile Saul, Le renseignement à l’épreuve de l’Union européenne. Que dit le renseignement des contradictions de l’UE ? Entretien avec Julie Prin-Lombardo
Si l’Union européenne avait ses moyens propres de renseignement, c’est-à-dire sans être dépendante des Etats membres, cela exigerait que l’Union européenne et ses Etats aient défini une politique étrangère et de défense commune. En d’autres termes, il faudrait que les Etats membres de l’Union européenne aient défini ensemble des listes de menaces et de priorités d’actions ainsi que des orientations communes dans leurs moyens techniques et humains. Or à ce jour, ce consensus n’existe pas. C’est justement l’absence de consensus qui explique aujourd’hui l’absence d’une véritable politique étrangère et de défense de l’Union européenne et donc l’absence d’un véritable renseignement européen.

P. Verluise : Dans le contexte de la relance de la guerre russe en Ukraine, Kiev reçoit des armements de la part d’autre pays, notamment des membres de l’OTAN. La presse parle moins des renseignements délivrés également à l’Ukraine. Il y a fort à parier, d’ailleurs, que les renseignements et analyses circulent dans les deux sens, de l’OTAN vers l’Ukraine et réciproquement. Autrement dit, la connaissance des forces et surtout faiblesses de l’armée russe est en train de changer les représentations de ce pays.

. Pierre Berthelet, La lutte antiterroriste européenne. A l’épreuve des attentats
Cet article prend un relief singulier. Clos le 13 mars 2016 - soit avant les attentats du 22 mars 2016 - il pointe les ambiguïtés des Etats et les failles en matière d’échange de renseignement qui restent encore à colmater.

. Pierre Berthelet, Pierre Verluise, Lutte antiterroriste européenne : quelles contradictions ? Entretien avec P. Berthelet
En matière de lutte antiterroriste, l’affirmation selon laquelle l’UE est fragile et incapable émane d’eurosceptiques et d’europhiles… avec des intentions contraires. Sur le fond, les Etats portent des responsabilités majeures, à commencer par leur mauvaise volonté à coopérer. Si déficit il y a, c’est d’abord celui des Etats qui ne respectent pas leurs engagements. Néanmoins, chaque attentat renforce l’Europe de la sécurité.

. Jacques de Saint Victor, Jean-François Gayraud, Terrorisme et crime organisé. Une nouvelle perspective stratégique : les hybrides
Les auteurs des attentats commis en France et en Belgique en 2015 et 2016 proviennent presque tous du monde du gangstérisme. A l’origine, la grande majorité de ces terroristes sont originellement et essentiellement des criminels et des délinquants de droit commun. C’est l’une des conclusions de cette puissante réflexion conduite par deux experts au sujet de la criminalisation du politique. Parce que l’histoire criminelle est en passe de devenir une part essentielle de l’histoire du pouvoir la lecture de ce document de référence s’impose.

Dossier géopolitique : le renseignement
Pierre Verluise
Capture d’écran, Francetvinfo, 4 mars 2022, journal de 23 h

. Philippe Hayez, Jeanne Durieux, Quelles nouvelles leçons sur le renseignement ? Entretien avec Philippe Hayez
Quelles sont les idées fausses à bannir concernant les services de renseignement aujourd’hui ? Quelle contradiction entre un renseignement profondément enraciné dans la culture du secret et les démocraties fondées sur le suffrage et la transparence ? Si l’utilisation du renseignement se double bien d’un enjeu moral… comment savoir les limites à ne pas franchir ? Vers un marché commun du renseignement ?

. Bernard Besson, Services de renseignement : le défi de l’intelligence économique
Pour que le savoir-faire des services de renseignement dans les domaines de la guerre économique et de la sécurité du même nom contribue à l’intelligence collective de la France, il convient que l’Etat stratège surmonte ses propres obstacles. L’économie de l’information et de la connaissance est pleine de menaces mais aussi riche d’opportunités. La France saura-t-elle les saisir ?

. Alain Bauer, Marie-Christine Dupuis-Danon, Pierre Verluise, Comment le renseignement français change-t-il ? Entretien avec A. Bauer et M-C Dupuis-Danon
Comment définir « le renseignement à la française » ? Comment s’est-il adapté aux grandes ruptures stratégiques ? Quelles relations entre services de renseignement, responsables politiques et médias ? Les pays « alliés » s’espionnent-ils ? Quelles sont les opportunités et les défis du temps présent ?

. Jérôme de Lespinois, Pierre Verluise, Que nous apprend la recherche sur l’armée de l’Air et de l’Espace ? Entretien avec J. de Lespinois
Quelles ont été les principales étapes de la quête d’indépendance de l’armée de l’air ? Il se dit que l’arme aérienne serait intimement liée à l’échelon politique, est-ce que cela se vérifie historiquement ? Quel est aujourd’hui le rôle de l’armée de l’Air et de l’Espace dans l’acquisition du renseignement ? L

. Benjamin Oudet, Le roman d’espionnage. Quand la fiction du secret vient au secours de la science politique
Le roman, s’il est l’objet d’une lecture par les outils conceptuels des sciences humaines, contribue à dévoiler en partie ce que la littérature académique a désigné comme la « dimension manquante » des Relations internationales. C’est-à-dire l’oubli relatif jusqu’aux années 1980 des problématiques du renseignement comme point de compréhension privilégié de la politique internationale.

. Alain Chouet, Jérôme Diaz, Risques et renseignement. Entretien avec A. Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la D.G.S.E.
Alain Chouet aborde l’état de la menace terroriste en France, les problématiques du renseignement dans une société démocratique, l’essor inquiétant des Sociétés militaires privées, la situation en Arabie saoudite, Syrie, Irak et Afghanistan.

. Pierre Vermeren, Pierre Verluise, Quelle est l’histoire secrète des liaisons franco-arabes ? Entretien avec Pierre Vermeren
Quelles sont les failles intellectuelles partagées par la société et les services de l’État français au sujet des relations entre la France, le monde arabe et l’islam ? Quelles sont les stratégies d’influence et même d’ingérence de certains États ou organisations islamiques en France ? Comment fonctionnent les recruteurs de l’État islamique ? Comment les Frères musulmans font-ils de l’agit-prop islamiste ?

. Agnès Levallois, Flavien Bourrat, Vidéo de la conférence A. Levallois et F. Bourrat : Les jeux des services secrets au Moyen-Orient
Voici la vidéo complète de la conférence d’Agnès Levallois, consultante spécialisée sur le Moyen-Orient, enseignante à l’ENA et à Sciences Po Paris, membre du conseil d’administration de l’iReMMO ; et de Flavien Bourrat, chercheur sur le Maghreb et le Moyen-Orient à l’IRSEM. Cette conférence sur "Les jeux des services secrets au Moyen-Orient" a été co-organisée par Diploweb.com et GEM sur son campus parisien. 43 minutes. Avec un résumé rédigé.

. Benoît Puga, La Direction du Renseignement Militaire (DRM)
Au moment de cet entretien, le général B. Puga était Directeur du renseignement militaire (France). Par arrêté du 5 mars 2010, du Président de la République, le général de corps d’armée Benoît Puga a été nommé chef de l’état-major particulier du président de la République.

. Serge Sur, Wikileaks : silence, on tourne... la page
Trois éléments semblent se détacher des documents américains rendus publics par Wikileaks. D’abord, le caractère très intrusif des ambassades d’outre atlantique, qui ont tendance à s’ingérer dans tous les aspects de la vie publique des Etats d’accueil. Ensuite, la proximité, voire la confusion qui existe entre diplomatie et renseignement. Enfin, l’égocentrisme américain qui voit les diplomates plus soucieux d’intervenir dans les affaires des Etats hôtes et d’y promouvoir les intérêts américains que de chercher à comprendre.

. Laurent Bloch, Surveillance américaine sur l’Internet. Antécédents et conséquences
Les dispositifs d’espionnage de la NSA ne datent pas d’hier. Par ailleurs, même si c’est avec moins de moyens, les autres pays en font autant. Qu’y a-t-il donc de nouveau avec les révélations de l’affaire Snowden ?

. Dans les archives du Diploweb.com, V. Walters, "Histoire secrète de la reprise des relations sino-américaines, de 1970 à 1972", par le général Vernon Walters, diplomate américain, ex-Président du Conseil de Stratégie Globale des Etats-Unis.

. Atelier de cartographie de SciencesPo, Roberto Gimeno, Carte. Les principales opérations connues de la CIA pendant la guerre froide

. Grégory Joubert, Existe-t-il un cyberespace centrasiatique ?
L’annonce de la mise en retrait relatif du président Noursoultan Nazarbaïev, le 19 mars 2019, a attiré l’attention sur le Kazakhstan, ex-république soviétique d’Asie centrale de 2,7 millions de km2 (18,4 millions d’habitants). L’occasion de se poser une question : existe-t-il un cyberespace centrasiatique ? La première partie de cette étude solidement documentée a pour principal objectif de traiter de la dépendance infrastructurelle des États d’Asie centrale à la Russie. Sur la base de ces considérations, une deuxième partie présente le vecteur d’influence que constitue le cyberespace, ainsi que de la perception que se fait le pouvoir kazakhstanais de ce terrain conceptuel. De l’influence informationnelle subie à l’absence de prise en compte de l’aspect profondément technique du cyberespace, le Kazakhstan est foncièrement un État vulnérable. Dans la troisième partie, Grégory Joubert se penche plus particulièrement sur les leviers d’action utilisés par les autorités pour le contrôle des activités de la population en ligne et les moyens de surveillance dont dispose le pays. Outre son intérêt propre, cette étude peut aussi être féconde pour réfléchir aux relations entre les pays de l’Union européenne et une autre puissance de l’Internet, les Etats-Unis.

. Nicolas Kendel, Renseignement : une Ecole française ?
Clair, simple et facile d’accès, voici un livre particulièrement intéressant pour ceux qui souhaitent avoir un premier contact avec le monde du renseignement. Il dresse le bilan de deux décennies de travaux académiques consacrés au renseignement et propose des perspectives. Après les attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 en France il prend un singulier relief. Présentation du livre dirigé par Gérald Arboit (CF2R), "Pour une École Française du Renseignement", Paris, Ellipses Marketing, 2014

. Jules Bern, présentation de "Atlas du Renseignement : Géopolitique du pouvoir"
Voici un livre ne se contente pas de faire une analyse historique linéaire mais cherche à anticiper les évolutions à venir de la nature même du renseignement. Présentation du livre de Sébastien-Yves Laurent, "Atlas du Renseignement : Géopolitique du pouvoir", Paris, Les Presses de Science Po, 2014

. Michel Masson, Les défis du renseignement militaire
Sans langue de bois, le général M. Masson livre dans un entretien soutenu, riche et dense, sa vision de la place du renseignement militaire. Il présente également les défis auxquels il doit répondre (2009).

. Alain Juillet, Jean-François Daguzan, L’intelligence économique en question(s). Une analyse de la situation en France. Entretien avec A. Juillet.
L’intelligence économique est avant tout un état d’esprit. Cela suppose d’apprendre à travailler en réseau, d’être capable de se remettre en cause, de comprendre que nous entrons dans un monde où il n’y aura plus de situations acquises et de mettre en place un maillage d’intermédiaires pour fournir la synthèse des informations et les appuis qui leur seront utiles.

. Axelle Degans, La sécurité économique de la France dans la mondialisation : une stratégie de puissance face aux nouveaux défis du XXIème siècle
Voici une présentation - suivie du document complet - de la thèse en géopolitique, rédigée par Axelle Degans sous la direction de François Bost, soutenue à l’Université de Reims Champagne Ardenne (URCA) le 2 décembre 2019. Compte tenu de la crise économique majeure amorcée durant le premier semestre 2020 dans le contexte de la pandémie de COVID-19, il est plus que temps de se saisir de cette recherche à la fois prémonitoire et visionnaire. Comme l’écrit A. Degans, "Nous nous devons la mise en place d’une stratégie de sécurité économique, nous la devons aussi à nos enfants."

. Xavier Guilhou, Géopolitique : quelle pédagogie pour des dirigeants privés et publics de plus en plus incultes ?
Depuis le début du XXIe s, le niveau culturel des dirigeants publics et privés français a considérablement baissé. Pour beaucoup, ils ne sont plus en mesure d’avoir cette intelligence des situations et des jeux d’acteurs géopolitiques que l’auteur a pu longtemps côtoyer dans les cénacles du pouvoir. Après avoir argumenté son diagnostic, l’auteur propose des solutions d’avenir.


Toujours plus sur Diploweb

Ce dossier présente une sélection non exhaustive des ressources du Diploweb disponibles sur le renseignement. Plusieurs dizaines de documents s’y rapportent. Aussi nous vous invitons à poursuivre et affiner votre exploration de deux façons :
. par l’utilisation du moteur de recherche interne (en haut à gauche) ;
. par l’usage des rubriques géographiques du menu, en fonction de votre zone d’intérêt.


Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché

<

DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le jeudi 29 septembre 2022 |
/>