Dossier géopolitique : Mers et océans au coeur de la mondialisation

Par Pierre VERLUISE, le 7 août 2021  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Docteur en géopolitique de l’Université Paris IV – Sorbonne. Fondateur associé de Diploweb. Professeur en CPGE à Blomet (Paris). Chargé d’un cours semestriel de Géographie politique au sein du MRIAE de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, chercheur associé à la FRS. Auteur, co-auteur ou directeur d’une trentaine de livres. Il vient de produire une Masterclass géopolitique « Quels sont les fondamentaux de la puissance ? », disponible sur la plateforme Udemy.

Après une longue période de déni, la France aurait enfin trouvé pour sortir de la crise provoquée par la COVID-19, le chemin d’un début d’intérêt politique pour les enjeux maritimes. En effet, le président E. Macron a annoncé à l’issue du premier confinement (2020) une préoccupation accrue pour cet atout, et la présidence française du Conseil (des ministres) de l’UE (PFUE) du premier semestre 2022 devrait faire de la sécurité maritime un axe prioritaire. Affaires à suivre, mais en attendant le nouveau programme de Géographie en Terminale générale affiche le thème Mers et océans au coeur de la mondialisation. Ce dossier géopolitique du Diploweb conçu par Pierre Verluise vous présente des ouvertures fécondes à travers des liens vers des documents de référence de nombreux auteurs : études, articles, vidéos, cartes, etc. Une manière de soutenir concrètement - à la façon du Diploweb.com - les enseignants qui s’engagent dans une nouvelle rentrée singulière.

. Florian Manet, Pierre Verluise, Géopolitique de la mondialisation maritime. La thalassocratie criminelle, acteur démasqué ?
Dans le contexte de la mondialisation, comment l’océan peut il devenir chaque jour davantage théâtre d’opérations criminelles et même vecteur du crime ? Quelles sont les caractéristiques majeures de la criminalité maritime ? Comment et pourquoi une thalassocratie criminelle émerge-t-elle ? Les moyens pour contrer la criminalité maritime sont ils à la hauteur des enjeux ? Sinon, pourquoi ? Quelle est la part de l’ignorance, de l’incapacité et de la complicité ? Voici quelques-unes des questions posées au colonel Florian Manet l’auteur de "Le crime en bleu. Essai de thalassopolitique", ed. Nuvis. Propos recueillis par Pierre Verluise, Fondateur du Diploweb.com.

Dossier géopolitique : Mers et océans au coeur de la mondialisation
Pierre Verluise
Docteur en géopolitique, fondateur du Diploweb.com

. Bruno Dupré, Jean-Marie Lhuissier Enjeux et défis maritimes : quelle réponse européenne ?
Le consensus croissant relatif à la capacité de l’Union à agir de manière souveraine, son expertise en matière de coopération et de renforcement des capacités régionales ainsi que son expérience en matière de conduite des opérations justifient la mise sur pied d’une initiative majeure en matière de gouvernance maritime. Adossée au débat relatif à la puissance et à la préparation de l’avenir, cette initiative aurait pour objectif d’adapter la réponse européenne aux enjeux et aux défis maritimes.

. Florian Manet, Pourquoi le détroit d’Ormuz est-il un symbole des enjeux contemporains de la maritimisation de nos économies et sociétés ?
Décès de deux marins sur le Mercer Street le 29 juillet 2021 suite à une attaque de drone, abordage du Princess Asphalt et perte de contrôle simultané de la navigation par quatre autres navires-citerne le 3 août 2021 dans le golfe d’Oman.
Ces deux événements distincts impactant la sûreté maritime sur l’une des artères vitales des approvisionnements mondiaux en hydrocarbures illustrent l’importance de la thalassopolitique dans la compréhension des équilibres internationaux. Une démonstration étayée par de nombreuses références, des tableaux, des photos et une carte.

. Hervé Baudu, Marie-Caroline Reynier, Vidéo. H. Baudu La réglementation des espaces maritimes en Arctique
Visioconférence organisée par l’Institut de l’Océan de l’Alliance Sorbonne Université, le 3 juin 2021 et illustrée par de nombreuses cartes commentées. Intervenant : Hervé Baudu, Professeur en Chef de l’Enseignement maritime à l’Ecole Nationale Supérieure Maritime de Marseille, Membre de l’Académie de Marine. Synthèse réalisée par Marie-Caroline Reynier pour Diploweb. Revue et validée par Hervé Baudu.

. Alain Nonjon, Carte, Le détroit d’Ormuz, le verrou géopolitique de toutes les peurs
Il est utile de se pencher sur le détroit d’Ormuz, artère de la mondialisation. Ici passe plus du quart de la production mondiale de pétrole et, surtout, un huitième du brut utilisé aux États-Unis, un quart de celui utilisé en Europe et un tiers de celui utilisé au Japon. Illustré par une cartographie à deux échelles.

. Thomas Marrier d’Unienville, L’océan Indien, nouveau centre du monde ?
Pourquoi l’océan Indien est-il crucial dans la géopolitique mondiale ? Si régner sur l’océan Indien est l’objectif de beaucoup, la Chine est le pays qui s’en approche le plus. La montée en puissance de l’Inde révèle que la domination par une seule entité semble cependant peu probable. Illustré d’une carte inédite réalisée par Florent Amat.

. Sarah Lelong, Viviane du Castel, Yan Giron, Puissances publiques versus puissances privées
La non prise en compte de la relation entre l’Etat et le privé sur les océans présente un risque d’accaparement des biens publics. La croissance bleue sans le stratégique conduit à une crise de la stratégie et du savoir-faire publics. Une contribution inédite via le Catspaw Group.

. Yan Giron, Pierre Verluise, Les espaces maritimes, lieux d’une mondialisation… criminelle hybride ?
Après avoir coordonné un dossier consacré aux nouvelles criminalités maritimes, dans le n°13 de la revue « Sécurité globale » (éd. Eska), Yan Giron répond avec précision aux questions de Pierre Verluise, fondateur du Diploweb.com.

. Pierre Royer, Géopolitique de la mer et des océans
A l’occasion de la publication de sa Géopolitique de la mer et des océans. Qui tient la mer tient le monde !, coll. Major aux PUF, Pierre Royer nous propose ici en exclusivité ses réflexions sur l’importance stratégique de la mer aujourd’hui et demain. Il aborde notamment la question de l’après "Charles de Gaulle", lorsque le porte-avions français sera devenu trop ancien.

. Vidéo. C. Lechervy. Pacifique : quelle géopolitique ?
Christian Lechervy, Secrétaire permanent pour le Pacifique - Ambassadeur de France auprès de la Communauté du Pacifique (CPS ) (2014 - ...) répond aux questions du Diploweb à propos de la géopolitique du Pacifique, un espace stratégique méconnu. Quelle est la principale idée fausse à propos de la géopolitique du Pacifique ? Quels sont les chiffres clés au sujet de la géopolitique du / des Pacifique(s) ? Quels sont les acteurs clés ? Quels sont les grands enjeux du Pacifique ?

. Yan Giron, Fabien Herbert, Joséphine Boucher, Pierre Verluise, Vidéo : Y. Giron, Les outre-mers français et les nouveaux risques maritimes
La France ne se résume pas l’Hexagone. Les outre-mers français sont aussi des composantes de la France... et lui offrent un immense espace maritime, avec la deuxième Zone économique exclusive du monde. Pourtant, les outre-mers et la ZEE française sont deux "vides" du discours commun au sujet de la France dans le monde. Yan Giron met donc ici en relation deux sujets méconnus mais stratégiques : les outre-mers et leur dimension maritime. Il y a ajoute sa signature : les nouveaux risques maritimes. Illustré par plusieurs cartes.

. Jérôme Hervé, Carte, Pêches : l’impossible âge de raison
Avec une carte. Après des décennies de surexploitation, la filière pêche, longtemps accusée de tous les maux, a réussi à diminuer sa pression sur les écosystèmes dans certaines régions du monde, comme l’Europe. Les disparités demeurent néanmoins criantes à l’échelle de cette économie globalisée, où des pays d’Asie, Chine en tête, montent en puissance, et qui n’est pas la seule à s’intéresser aux espaces marins.

. Jérémy Lachartre, La contrefaçon de marchandises et le rôle des territoires : la géographie mouvante d’un trafic illicite
Parmi les aspects de la « face noire de la mondialisation », les trafics illicites transcontinentaux demeurent grâce au décloisonnement du monde, avec une ouverture des frontières favorisant les espaces de libre-échange. Le trafic de contrefaçon de marchandises profite en effet des moyens de transport modernes – notamment maritimes - et s’immisce dans le flux croissant des marchandises licites à travers le monde. Le difficile contrôle de la sous-traitance, le gigantisme des projets de développement des infrastructures logistiques et l’accroissement des zones franches testent toujours un peu plus la résilience des pouvoirs publics face aux mécanismes de la mondialisation économique. Illustré de deux cartes.

. Frédéric Sanoner, Vidéo, Le port, ville de l’ouverture au monde
Capitaine de Vaisseau (R) de la Marine nationale française, Frédéric Sanoner sait trouver les mots et les images pour donner à comprendre pourquoi les ports sont des villes stratégiques.

. Jean-Charles Antoine, Marseille : géopolitique d’un micro-territoire
Dans le sud de la France, le micro-territoire de Marseille est un substrat géopolitique riche en rivalités et en rapports de forces, en luttes d’influence de tous ordres et défis toujours plus importants, à plusieurs échelles. Jean-Charles Antoine invite à une passionnante lecture géopolitique de la deuxième agglomération française.

. Atelier de cartographie de Sciences Po, Carte, Les 100 premiers ports de marchandises dans le monde
Plus de 80 % des échanges commerciaux mondiaux sont réalisés par voie de trafic maritime. Les ports de commerce sont ainsi devenus le véritable poumon de l’économie mondiale et des acteurs majeurs de la mondialisation.

. Jérémy Lachartre, Carte, Le commerce de marchandises par voie maritime : une porte d’entrée de la contrefaçon de marchandises au sein de l’Union européenne ?
Le taux de contrôle théorique dans le port de Rotterdam oscille entre 0,68% et 0,79%, ce qui laisse entrevoir une efficacité relative du contrôle des marchandises et de l’interception des biens contrefaits dans les zones portuaires. Quand la recherche de profit ouvre un boulevard à la contrefaçon.

. Jean-Pierre Numa, Océan Indien : étude géopolitique et stratégique des flux maritimes, risques et menaces
La France bénéficie de la deuxième Zone économique exclusive du monde mais persiste à méconnaitre les enjeux géopolitiques et stratégiques des mers et océans. Cette étude transversale de l’océan Indien met en lumière les axes, corrélés ou non, de diffusion des risques, menaces et dangers présents et pouvant s’étendre au-delà via les flux maritimes qui le traversent. Cet article est illustré d’une carte réalisée par Charlotte Bezamat-Mantes.

. Jérôme Lacroix-Leclair, Stratégie maritime chinoise : quelle dynamique ?
Diplômé de l’École de Guerre, l’auteur met en perspective la stratégie maritime chinoise. Tout laisse à penser que les îles seront un enjeu majeur dans la lutte acharnée de la Chine pour s’imposer, tant au niveau des perles du collier qu’en regard des revendications territoriales. La construction de deux porte-avions chinois supplémentaires ainsi que les positions politiques américaines, indiennes et australiennes semblent présager d’une nouvelle course aux armements.

. Alexandre Sheldon-Duplaix, Mathieu Duchatel, Chine : une marine modernisée
Si la Chine ne semble pas disposer en 2012 d’une flotte capable d’intervenir dans l’océan Indien, quel sens doit-on donner à l’achèvement de l’ancien porte-avions soviétique Varyag et à sa mise en service prochaine ? Mathieu Duchâtel et Alexandre Sheldon-Duplaix mettent en perspective la modernisation de la marine chinoise.

. Général (2s) Daniel Schaeffer, Prétentions chinoises en Mer de Chine du sud et routes commerciales européennes
Par le biais d’interprétations erronées de la Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer (CNUDM) la Chine procède à une succession d’actes offensifs dont l’objectif vise, à terme, de faire de la mer de Chine du Sud une mer territoriale. Dans la mesure où la communauté internationale accepterait tacitement que cette mer internationale se transforme en mer nationale chinoise et par conséquent que puissent s’y appliquer la réglementation chinoise de police maritime, apparaît d’ores et déjà une menace potentielle sur la liberté de navigation qui s’attache depuis toujours à la haute mer. Ce risque futur est donc à prendre en considération par les compagnies maritimes européennes.
Cet article est illustré par 6 cartes.

. Général (2s) Daniel Schaeffer, Charlotte Bezamat-Mantes, Carte, Mer de Chine : quels contentieux ?
Cette carte de synthèse inédite a été conçue par Daniel Schaeffer et Charlotte Bezamat-Mantes, et réalisée par Charlotte Bezamat-Mantes. Elle illustre une étude de Daniel Schaeffer "Prétentions chinoises en Mer de Chine du sud et routes commerciales européennes". L’auteur démontre que par le biais d’interprétations erronées de la Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer (CNUDM) la Chine procède à une succession d’actes offensifs dont l’objectif vise, à terme, de faire de la mer de Chine du Sud une mer territoriale.

. Pierre Royer, Carte, Etats-Unis, thalassokrator mais pas thalassocratie
Pierre Royer signe ici un commentaire inédit d’une carte publiée dans son ouvrage, Géopolitique des mers et des océans, qui tient la mer tient le monde, (coll. Major, PUF, 2012) : "Les Etats-Unis, thalassokrator". Carte jointe en grand format

. Hugues Eudeline, Pierre Royer, Thomas Marrier d’Unienville, Vidéo : Domination des océans ? L’US Navy et les enjeux Chine/Etats-Unis
Quelles sont les niveaux relatifs et les ambitions stratégiques des Etats-Unis et de la Chine sur les océans ? Réponses par deux experts pédagogues, avec moult illustrations. Une conférence prononcée dans le cadre du Festival géopolitique (2018). Vidéo accompagnée d’un résumé rédigé par Thomas Marrier d’Unienville pour Diploweb.com.

. Florent Amat, Thomas Marrier d’Unienville, Carte de l’océan Indien, nouveau centre du monde ?
Cette carte de l’océan Indien présente un espace maritime hautement stratégique... convoité par des puissances rivales, dont l’Inde, la Chine, les Etats-Unis et... la France.

. Vincent Doix, Stratégie de la mer Caspienne : le dernier avatar de la mainmise russe
La crise syrienne conforte l’importance stratégique que revêt la mer Caspienne pour la Russie. En outre, les déploiements militaires, d’abord au large des côtes iraniennes puis dans la base d’Hamadan, tous deux durables, redessinent le rapport de force entre les cinq Etats littoraux de cet espace, au profit, peut-il sembler, d’une division entre Moscou et Téhéran.

. Charlotte Bezamat-Mantes, Géopolitique de l’Océan indien
La France est un acteur de l’Océan indien de par ses possessions territoriales dans cet espace maritime. Sur les 22 millions de km² que couvre cet Océan, elle possède 2,8 millions de km² de ZEE (pour un espace maritime français de 11 millions de km² au total) : les possessions françaises , concentrées dans le Sud-ouest, ne sont donc négligeables ni à l’échelle de la France, ni à celle de l’Océan indien. L’importance de la présence de la France se mesure aussi à ses investissements dans la zone, qui en font le 1er investisseur européen dans la région. Corollaire de cette assise territoriale, la présence de la marine française s’est affirmée depuis 1971, en relais de l’effacement britannique dans cet espace, et alors que les États-Unis, mobilisés au Vietnam, y étaient encore peu présents.

. Olivier Zajec, Actualité et réalité du "collier de perles"
L’expression String of pearls (collier de perles) a pris dans les rapports entre les Etats-Unis et la Chine une charge symbolique assez polémique, bien connue des géopolitologues. L’expression String of pearls est, depuis cinq ans environ, l’un des lieux communs les plus répandus de la géostratégie mondiale, suscitant une exégèse abondante, voire une certaine hystérie dans les Etats concernés. Un lieu commun qui repose certes sur une réalité majeure, celle de la constitution par Pékin, des ports chinois jusqu’au détroit d’Ormuz et aux côtes orientales de l’Afrique, via les rives de l’Océan Indien, d’un réseau de bases navales et aériennes destinées à ponctuer et sécuriser les grandes lignes maritimes d’approvisionnement en hydrocarbures de la Chine. Sans prendre au pied de la lettre les protestations chinoises déniant au schéma toute réalité, quelques exemples suggèrent qu’il pourrait être intéressant de relativiser la cohérence et l’inéluctabilité du dessein « grand-stratégique » du collier de perles.

. Julien Bueb, Lina Pamart, Géopolitique du sable. Entre rareté, conséquences environnementales et enjeux diplomatiques
Dans le contexte de la mondialisation, comment notre utilisation du sable en fait-elle un facteur de déstabilisation ? Dans un contexte de raréfaction, le sable devient un aggravateur de tensions, révèlent Julien Bueb et Lina Pamart dans cette étude novatrice. Obnubilés par d’autres facteurs de risques davantage médiatisés, nous oublions que nos sociétés sont construites sur du sable.

. Christophe Chabert, Carte de l’Afrique de l’Est et du golfe d’Aden : une zone en plein délitement, sous surveillance
Une région extrêmement pauvre secouée par les conflits et les crises. Des populations locales prises en otage. Une zone sous surveillance du fait de sa situation stratégique.

. Michel Nazet, Alain Nonjon, Jean-François Ségard, Carte, Diego Garcia : l’atoll loué… des dieux
Avec une carte commentée, découvrez l’atoll de Diego Garcia, situé dans l’océan Indien. Ici se trouve une base militaire américaine stratégique pour contrôler une route maritime majeure de la mondialisation. La carte est en pied de page.

. Jean-Emmanuel Médina, Conflit territorial Japon/Chine en mer de Chine orientale
Voici une présentation cartographiée de la situation stratégique en mer de Chine orientale, marquée par les relations conflictuelles entre le Japon et la Chine à propos de la délimitation de leurs zones de souveraineté respectives comme par le différend relatif à la souveraineté sur les îles Senkaku/Diaoyu.

. Michel Nazet, Alain Nonjon, Jean-François Ségard, Cartes, Mer Baltique : de la mer d’ambre à la mer d’ombres
La mer Baltique est un point de contact entre la Russie et des pays de l’Union européenne voire de l’OTAN. Deux cartes commentées pour en saisir l’importance stratégique. Les deux cartes sont présentées en pied de page.

. François Jedaoui, Géopolitique de la mer Rouge
La maritimisation est un élément clé de la mondialisation. Celle-ci passe par des lieux stratégiques, dont le canal de Suez, inauguré en 1869, par lequel passe aujourd’hui 8 % du trafic maritime mondial. L’auteur brosse avec talent une esquisse géopolitique de la mer Rouge et attire l’attention sur un projet à suivre : le creusement d’une nouvelle portion du canal de Suez et son élargissement. Enjeu : doubler son trafic d’ici 2020.

. Thierry Garcin, Arctique : la géopolitique est de retour
Les rapports de force interétatiques seront ici la règle, annonce Thierry Garcin. La grande géopolitique est de retour. Les Etats-Unis ne sont plus l’acteur central du monde… et on ne va pas tarder à le constater ici aussi. L’Arctique restera un monde à part. Voici pourquoi.

. David Teuscher, Carte. Le détroit de Béring : un point de rencontre oublié entre les « Deux Grands »
Le détroit de Béring est le point le plus rapproché entre les « Deux Grands », incarnant le « Rideau de Glace » méconnu. Il faut donc éclairer ce lieu stratégique, plus important qu’il ne le semble. Alors que représente-t-il, quel est son rôle ? Est-il juste une zone de tension, ou peut-il devenir facteur de coopération ? Cette présente un commentaire de la carte qui se trouve en pied de page.

. François Guilbert, Le Pacifique insulaire face au COVID-19 : quelles solidarités et compétitions stratégiques ?
Voici une étude remarquablement documentée pour connaître les solidarités et compétitions stratégiques dans le Pacifique insulaire face au COVID-19. Tous les États et territoires du Pacifique ne sont pas atteints cliniquement par le COVID-19 ; Une gestion de crise mettant en première ligne les ex-puissances tutélaires ; Un coût économique élevé pour le Pacifique insulaire ; Faire face à la montée de la puissance chinoise dans le Pacifique. Illustré d’une carte et quatre tableaux.


Toujours plus sur Diploweb

Ce dossier présente une sélection non exhaustive des ressources du Diploweb disponibles sur Mers et océans au coeur de la mondialisation . Plusieurs dizaines de documents s’y rapportent. Aussi nous vous invitons à poursuivre et affiner votre exploration de deux façons :
. par l’utilisation du moteur de recherche interne (en haut à gauche) ;
par l’usage des rubriques géographiques du menu, en fonction de votre zone d’intérêt.


Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché

Diploweb est sur Tipeee
Vous aussi soyez acteur du Diploweb ! Soutenez-nous via notre page tipeee.com/Diploweb
<

DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le dimanche 26 septembre 2021 |
/>