Vidéo. Géopolitique du spatial, de la Guerre froide au « New Space » : quoi de neuf ?

Par Fabien HERBERT, Pierre VERLUISE, Xavier PASCO, le 8 septembre 2017  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Xavier Pasco, docteur en science politique, spécialiste de la politique spatiale américaine, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), auteur de « Le nouvel âge spatial. De la Guerre froide au New Space », Paris, CNRS éditions. Propos recueillis par Pierre Verluise, docteur en Géopolitique, fondateur du Diploweb.com. Images, son et montage : Fabien Herbert.

Voici 60 ans, le 4 octobre 1957, débute l’ère spatiale, avec le lancement par l’URSS du premier engin placé en orbite autour de la Terre, Spoutnik 1. Avec beaucoup de pédagogie et de passion, Xavier Pasco démontre que l’espace est un enfant de la Seconde Guerre mondiale, de la Guerre froide et de la dissuasion nucléaire. Il présente aussi les évolutions depuis la fin de la Guerre froide (1991) et après les attentats de 2001 autour de la surveillance de nouvelles menaces. Il révèle pourquoi et comment l’espace est en train de se territorialiser. Ce qui n’est pas nécessairement une bonne nouvelle.

Questions

. Quelles sont les idées fausses sur le spatial ?
. Quelle est la véritable histoire du premier pas de l’homme sur la Lune (1969) ?
. Qu’est-ce qui a changé dans le spatial depuis la fin de la Guerre froide (1991) ?
. Aujourd’hui, quelles sont les nouvelles tendances et les nouveaux risques ?

Cette vidéo peut facilement être diffusée en classe ou en amphi pour illustrer un cours ou un débat.

Résumé par la rédaction du Diploweb.com.

Avec beaucoup de pédagogie et de passion, Xavier Pasco démontre que l’espace est un enfant de la Seconde Guerre mondiale, de la Guerre froide et de la dissuasion nucléaire. Il présente aussi les évolutions depuis la fin de la Guerre froide (1991) et depuis les attentats de 2001 autour de la surveillance de nouvelles menaces. Il révèle pourquoi l’espace est en train de se territorialiser.

X. Pasco explique d’abord pourquoi et comment l’espace devient le nouveau lieu et le symbole d’une confrontation stratégique dans un contexte historique précis. Il démontre le poids de la concurrence Est-Ouest avec le lancement du premier satellite Spoutnik par l’Union des Républiques socialistes soviétiques (4 octobre 1957), puis le premier homme sur la Lune par les Etats-Unis d’Amérique (20 juillet 1969). La conquête de la Lune est aussi une opération psychologique pour tenter de démontrer au monde entier la supériorité du « modèle » américain sur le « modèle » soviétique, dans une logique de comparaison permanente. Il s’agit aussi d’observer les missiles nucléaires de l’adversaire.

Depuis la fin de la Guerre froide (1991), que s’est-il passé ? Il existe à la fois des inerties et des nouveautés, avec l’ajout de nouvelles strates de relations entre le spatial et le militaire. Pour être toujours plus financé, il faut maintenant que l’espace permette de mener des opérations militaires. Les Etats-Unis disposent aujourd’hui des moyens les plus importants pour faire de l’espace un vecteur de puissance et un accélérateur de Recherche & Développement, donc de nouvelles technologies. Ce qui contribue à accentuer la domination des Etats-Unis. Dans les années 1990-2000 le gouvernement des Etats-Unis autorise des sociétés privées à commercialiser des images spatiales en dessous de 5 mètres de résolution, mais aussi des données de géolocalisation (GPS). L’objectif est de faire de la technologie des sociétés américaines le standard mondial dans une logique d’entrisme pour écraser toute concurrence. Il s’agit une nouvelle fois d’entretenir l’hégémonie des Etats-Unis.

Après les attentats de 2001, l’espace devient une composante déterminante du renseignement sur les réseaux de communication. Il s’agit maintenant de gérer des flux de données, de surveiller pour comprendre les nouvelles menaces. Cet espace sécuritaire devient dual dans une logique d’accrétion. Nous observons aujourd’hui le développement du New Space, un projet né au début des années 2000 pour utiliser l’espace et le connecter au monde de l’information. Des entreprises jouent un rôle pour optimiser la dépense publique. Il existe donc des réinventions de la relation entre acteurs publics et entreprises qui portent une vision stratégique.

Nous voyons venir le temps de l’espace contrôlé parce qu’il devient une cible. L’espace est en train de se territorialiser sous l’effet de la surenchère larvée que se livrent les Etats-Unis, la Russie et la Chine. On commence à parler d’armes spatiales et d’armes à énergie dirigée.

Il n’y a pas lieu de s’en réjouir, mais cela rend plus que jamais nécessaire l’étude géopolitique du spatial. Un sujet d’une certaine manière très « terre à terre » tant les acteurs géopolitiques et stratégiques terrestres y déplacent une partie de leurs concurrences.


Découvrez plus de vidéos géopolitiques sur la chaine youtube.com Diploweb

Si vous vivez en région parisienne, assistez aux conférences géopolitiques du Diploweb


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le dimanche 19 novembre 2017 |
#contenu