2/2022

Synthèse de l’actualité internationale de février 2022

Par Axelle DEGANS, le 1er mars 2022  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Docteure en Géopolitique de l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Agrégée d’histoire, Professeure de chaire supérieure au lycée Faidherbe (Lille) où elle enseigne la géopolitique en classes préparatoires économiques et commerciales. Auteure de nombreux ouvrages.

Qu’avez-vous retenu de l’actualité internationale de février 2022 ? Voici la précieuse synthèse d’Axelle Degans qui sera fort utile à tous ceux qui veulent disposer d’un point de l’actualité géopolitique mondiale, suivent la spécialité #HGGSP voire préparent un concours dans des conditions particulières. Pour ne rien manquer, et recevoir nos alertes sur des documents importants, le plus simple est de s’abonner gratuitement à notre Lettre d’information hebdomadaire ou au compte twitter de veille géopolitique @diploweb. Ce compte de veille géopolitique a dépassé le seuil de 18500 followers dont de nombreuses pointures du domaine. Vous serez en bonne compagnie.

La guerre en Europe

DEPUIS des mois la tension s’accumule en Europe de l’Est. Moscou mène une opération militaire - Zapad - en massant de fortes troupes aux frontières de l’Ukraine. La Russie veut éviter que l’Ukraine ne se rapproche davantage de l’Union européenne et surtout de l’OTAN qui est perçue comme une alliance antirusse à Moscou, alors que le président Ukrainien Zelenski n’est pas considéré comme suffisamment pro-russe…

A la surprise quasi-générale Vladimir Poutine, les Jeux de Pékin à peine terminés, lance le 24 février 2022 une vaste opération militaire qui relève des anciennes pratiques de la guerre avec des armes lourdes. Cette guerre est aussi hybride avec les cyberattaques et une guerre d’influence, médiatique. Cette bataille de l’information et de l’image est pour l’heure gagnée par Kiev en Europe. De nombreux d’Ukrainiens fuient cependant les combats qui font des pertes militaires et civiles. Ils prennent souvent la direction de la Pologne, membre de l’UE.

Cette agression russe, qui viole le droit international, parait d’un autre temps. Elle est le fruit de l’hubris du dirigeant du Kremlin. Elle est aussi en partie la conséquence d’une grande maladresse du président américain Joe Biden qui annonce qu’il n’y aura pas d’intervention américaine en cas « d’agression mineure », ce qui ne décourage pas Vladimir Poutine. La guerre en Ukraine met en lumière la faiblesse des pays de l’Union européenne qui ont choisi de mener trois décennies de démilitarisation. Ils se retrouvent bien démunis face à l’agressivité russe. Pour la première fois depuis la crise de Cuba (1962), le danger du recours de l‘arme nucléaire plane. Vladimir Poutine a mis en alerte la « force de dissuasion » russe, une escalade nouvelle qui témoigne d’un changement d’époque comme l’analyse le général Vincent Desportes.

Synthèse de l'actualité internationale de février 2022
Dr. Axelle Degans
Degans/Diploweb

Les Occidentaux optent fin février 2022 pour de nombreuses mesures économiques de rétorsion visant les proches du président russe, des mesures financières (gel des avoirs de la Banque centrale russe, exclusion de Swift…), des mesures symboliques (Eurovision…). Les Américains et les Européens décident de financer la livraison d’armes aux Ukrainiens pour qu’ils puissent lutter contre les troupes russes, ce qui est une première. Les pays européens s’apprêtent à accueillir des réfugiés.

Cette agression unifie davantage les Européens au sein d’une alliance atlantique que le président français avait déclarée en état de « mort cérébrale ». Elle fait accélère peut-être le chemin vers une Union européenne fédérale de l’Union européenne.

La question de l’énergie se pose avec davantage d’acuité avec ce conflit. Alors que Berlin annonce la suspension de l’alimentation de l’Allemagne en gaz russe par le North Stream II. La dépendance européenne énergétique est cruelle. Les États-Unis proposent de négocier un approvisionnement de l’Union en gaz, et surtout de vendre leur gaz, les Etats-Unis devenant l’une des principales puissances gazières mondiales. D’une dépendance à l’autre…

À l’ONU, le projet de résolution visant à condamner l’agression dont est victime l’Ukraine est rejeté. Au veto russe s’est ajouté l’abstention de la Chine, de l’Inde et des Émirats arabes unis.

Le temps des déficits pour les uns ... mais pas pour tous

Rien ne semble devoir enrayer le déficit commercial américain. Il a atteint plus de 859 milliards de dollars en 2021, un nouveau record. Il alimente un endettement américain lui aussi record. La hausse des dépenses des ménages a d’abord profité à des objets de consommation qui ne sont plus produits aux États-Unis. Cette dérive a notamment profité à la Chine qui est passée du « Made in China » au « Made by China », alors que les États-Unis sont passé du « Made in US » au « Buy American ». Un changement d’époque qui renforce la dépendance géopolitique des États-Unis.

Le déficit commercial français s’est creusé en 2021 pour atteindre un inquiétant record à plus de 84 milliards d’euros. L’alourdissement de la facture énergétique, en raison du prix élevé des hydrocarbures que la France ne possède pas, n’explique pas tout. La France doit importer aussi de nombreux biens industriels qu’elle ne produit plus. Elle enregistre de lourds déficits avec la Chine et l’Allemagne. Ce déficit alimente l’endettement français, rognant toujours davantage sa souveraineté.


Pour faire la différence, bénéficiez des Masterclass géopolitiques du Diploweb

. Jean-Robert Raviot, C’était quoi l’URSS ?

. Kevin Limonier, Pourquoi les données numériques sont-elles géopolitiques ?

. Pierre Verluise, Quels sont les fondamentaux de la puissance ?


L’Allemagne demeure un champion à l‘exportation. Si ses importations ont sensiblement progressé en 2021 sous l’effet de la reprise économique, ses exportations ont évolué de la même façon. Ainsi, si l’excédent commercial allemand se contracte à 173 milliards d’euros en 2021 (contre plus de 227 en 2018), il reste très confortable grâce à un record établi à l’export (plus de 1 375 milliards d’euros). Les importations chinoises sont là aussi en sensible augmentation.

La conflictualité reste à un niveau élevé

La Libye n’a pas pu organiser des élections fin décembre 2021. Elle se retrouve début 2022 avec deux Premiers ministres qui incarnent l’opposition entre les parties orientale et occidentale du pays. Le Parlement de Tobrouk - à l’Est - a nommé Fathi Bachagda face à Abdelhamid Dbeibah désigné à Tripoli - à l’Ouest - et reconnu par la communauté internationale. Le premier annonce avoir constitué un gouvernement.

Les attentats islamistes se multiplient au Sahel. Ainsi, une quarantaine de personnes ont été tuées au Nigéria.

La Corée du Nord procède de nouveau en février 2022 à un tir de missile balistique.

La guerre au Proche-Orient n’est pas terminée, loin s’en faut. Les forces spéciales américaines sont parvenues à éliminer en Syrie le chef de l’État islamique.

Axelle Degans, La synthèse de l’actualité internationale 2021. Réussite aux concours 2022 !

Fin de Barkhane au Mali

Le président français annonce la fin de l’opération Barkhane au Mali. Elle fait suite à l’opération Serval organisée en 2013 pour éviter, à la demande du Mali, que Bamako ne tombe aux mains d’une coalition touarègue-djihadiste. Barkhane est une opération qui ne se limite pas au Mali mais couvre le Sahel - de la Mauritanie jusqu’au Tchad pour lutter contre l’enracinement djihadiste dans une région très proche de l’Europe.

Cette décision a un goût amer. Elle est liée à une divergence profonde et croissante entre Paris et Bamako où se sont déroulés deux putschs en moins d’un an. La junte au pouvoir est, un pouvoir non légitime qui multiple les critiques envers la France et préfère se tourner vers les mercenaires du groupe Wagner, très proche de Moscou. La force européenne Takuba, en soutien de l’armée française qui lutte contre le terrorisme, n’est pas mieux traitée. Les Danois avaient déjà dû partir à la demande de Bamako.

Plus qu’un échec militaire, il s’agit d’un échec des objectifs assignés à cette mission. Une démocratisation du Mali, une reconstruction d’une armée malienne bien mal en point. Dans les faits l’armée du Mali a réellement remonté en capacité, mais l’œuvre est inachevée. Si la France n’a jamais voulu faire du « nation building » à l’américaine, force est de constater que la démocratisation n’est pas ancrée au Mali.

La réorganisation de Barkhane, qui a compté jusque 5000 hommes, se fera par la fermeture de plusieurs bases au Mali - Gao, Gossi et Ménaka – dans les six mois. Les forces sont en partie rapatriées, le reste est redéployé en dehors du Mali dans le reste du Sahel. Au final, plus de 2500 hommes devraient y rester mais cette action perd une partie de son sens. Les mercenaires russes de la société Wagner – probablement plus d’un millier d’hommes – soutiennent les putschistes maliens en échange d’un lourd loyer et de l’accès aux mines du pays.

Le bilan est lourd : une cinquantaine de morts, de fortes dépenses, une force G5 Sahel qui peine à être efficace. L’armée française a éliminé plusieurs milliers de djihadistes, y compris des chefs ; une quarantaine de djihadistes responsables d’attaques au Bénin ont été éliminés par les Français. Mais l’État malien reste déficient, corrompu, l’aide au développement est détournée et sert en partie à financer le djihadisme. Les actions d’influence ont contribué à retourner une partie de l’opinion publique malienne lassée de la présence d’une armée étrangère depuis neuf années. Celle-ci n’a pas permis d’éradiquer le djihadisme dans la région, preuve que la solution ne peut être militaire, l’échec politique de la restauration de l’autorité de l’État malien empêche de transformer les gains militaires sur le plan global. Al Qaida ambitionne de créer un califat dans cette région.

Cet échec de l’opération Barkhane est aussi la réussite de Prigogine Evgueni, le chef de Wagner qui contrôle des cellules (les troll farms) en Centrafrique, au Mali qui multiplient les fake news qui alimentent le sentiment antifrançais. Des documents de 2018 prouve que cette stratégie est préparée de longue date pour faire monter le sentiment anti-français, la France est systématiquement présentée comme puissance coloniale. Ce sentiment antifrançais est d’abord urbain et ne touche pas toute la population Par deux fois au Burkina et au Niger la population arrête des convois français considérés comme alimentant les djihadistes : c’est une triste concrétisation des fake news.

Les Jeux olympiques de Pékin

Pékin est la première ville à accueillir les Jeux d’hiver après avoir, en 2008, accueilli ceux d’été. Ces Jeux ont consacré la Norvège avec 37 médailles dont 16 d’or. La Chine se hisse sur la troisième marche du podium avec 15 médailles dont 9 d’or ; un exploit pour un pays qui n’a pas de tradition de sports d’hiver. Les Chinois obtiennent plus de médailles d’or que les Américains, un objectif atteint donc. Ces Jeux consacrent surtout la toute-puissance de la République populaire de Chine qui a imposé sa candidature malgré les protestations des athlètes du fait du recours massif à la neige artificielle. La communauté internationale a ainsi démontré à quel point, en marge des grands happenings mondiaux COP 21, COP 22, COP 23 …, elle fait peu de cas du développement durable. Des Jeux sans spectateurs, COVID-19 oblige, mais des Jeux très maitrisés par le pouvoir chinois.

L’espace Indo-Pacifique au cœur des dangers

L’affirmation chinoise inquiète les nations de l’Indo-Pacifique. Après l’Australie qui a préféré des sous-marins américains aux sous-marins français (septembre 2021), l’Indonésie vient d’acquérir une quarantaine d’avions de chasse Rafale produits en France. C’est le deuxième pays de cet espace à le faire, après l’Inde. Cela révèle le niveau d’inquiétude de la région, en particulier autour de la question de Taiwan et de celle, plus structurelle, de la continuité de la présence de Washington dans la région.

Mobilisation de la société civile

Au Canada, la capitale Ottawa est bloquée en février 2022 par des camions. Les nombreux manifestants s’opposent aux mesures, à l’origine à portée sanitaire, qui limite des déplacements, les possibilités de se rencontrer, c’est-à-dire les relations sociales. Ce mouvement dénonce ce que les manifestants appellent « un contrôle de population », et gagne les grandes villes du Canada. Ottawa a décrété l’état d’urgence.

Ce mouvement aussi nommé « convoi de la liberté » a essaimé en Europe, et notamment en France mais sans l’ampleur de celui du Canada.

En Europe de nombreuses manifestations s’organisent en soutien aux Ukrainiens dont le sort émeut la population.

L’Union européenne évolue

A l’occasion de la guerre en Ukraine, l’Union parle davantage d’une seule voix. Reste à savoir combien de temps cela durera.

Dans le contexte du bras de fer entre Bruxelles, Varsovie et Budapest, la Cour de justice de l’Union (CJUE) décide de la légalité de la conditionnalité de l’attributions des fonds communautaires au respect de l’État de droit.

Bruxelles accueille un sommet Europe-Afrique, et ainsi environ soixante-dix chefs d’État. Ce sommet se tient sur fonds de retrait des forces françaises, et bientôt européenne, du Mali où se sont implantées les forces mercenaires de Wagner. L’autre contexte est celui d’un marché africain de plus en plus aux mains des intérêts chinois.

L’Union européenne porte plainte à l’OMC contre la Chine à qui elle reproche son attitude concernant la propriété intellectuelle. Plus généralement, Bruxelles prend brutalement conscience de la guerre économique, et cherche à défendre la Lituanie en but à de nombreuses mesures de rétorsion de Pékin après que Vilnius a accepté une représentation de Taiwan sur son territoire.

Anniversaire

La reine Elisabeth II fête ses soixante-dix ans de règne à la tête du Royaume Uni. Elle est le souverain qui, en Europe, a le règne le plus long. Couronnée reine des Britanniques, elle accède au trône d’un pays qui était encore une grande puissance coloniale. Elle est la reine d’un pays qui intègre, en 1972-1973, l’Europe communautaire, puis qui la quitte avec le Brexit en 2020. Son pays se rapproche des États-Unis tout en affirmant une politique de puissance : le « global Britain ».

Bonnes nouvelles

L’athlète français Quentin Fillon-Maillet a remporté cinq médailles au biathlon aux Jeux de Pékin, dont deux d’or.

Airbus est parvenu à consolider ses résultats dans un marché aérien assez déprimé. Une bonne nouvelle pour l’emploi en France et en Europe.
La ville bretonne de Brest a accueilli une réunion internationale pour mieux protéger les océans des, multiples agressions dont ils sont victimes : surpêche, pollution en tout genre… Ce « One Ocean Summit » auquel la France tient tout particulièrement doit préparer la réunion des Nations unies à la fin du mois de mars 2022.

Copyright 28 Février 2022-Degans/Diploweb.com


Plus pour réussir

Extraits du catalogue des livres géopolitiques publiés par Diploweb pour la réussite aux concours.

. Axelle Degans, "La synthèse de l’actualité internationale 2020. Réussite aux concours 2021 !", éd. Diploweb via Amazon

. Florent Parmentier, Pierre Verluise (sous la dir.), "Géopolitique de l’Europe trois décennies après l’ouverture du Rideau de fer", éd. Diploweb via Amazon

. Axelle Degans, "La synthèse de l’actualité internationale 2019. Réussite aux concours 2020 !", éd. Diploweb via Amazon

. Patrice Gourdin, "Manuel de géopolitique, éd. Diploweb via Amazon"

. Pierre Verluise (dir.), "Géopolitique du monde de Trump. La stratégie du chaos ?" éd. Diploweb via Amazon

. Pierre Verluise (dir.), "Histoire, Géographie et Géopolitique de la RUSSIE et de ses frontières" , éd. Diploweb via Amazon

. P. Verluise (dir.), "Histoire, Géographie et Géopolitique de l’Union européenne. A l’heure du Brexit".

. P. Verluise (dir.), "Histoire, Géographie et Géopolitique de l’Asie. Les dessous des cartes, enjeux et rapports de force".

. P. Verluise (dir.), "Histoire, Géographie et Géopolitique du Proche et du Moyen-Orient. Les dessous des cartes, enjeux et rapport de force"

. P. Verluise (dir.), "Histoire, Géographie et Géopolitique de la mondialisation contemporaine. Les dessous des cartes, enjeux et rapports de force"

. S. Schmit, "Histoire, Géographie et Géopolitique de l’Amérique latine : Un sous-continent en pleine transition politique, énergétique et commerciale. Dossiers et fiches pays"

. L. Chamontin, "Ukraine et Russie : pour comprendre"

. L. Bloch, "L’Internet, vecteur de puissance des États-Unis ? : Géopolitique du cyberespace, nouvel espace stratégique"


Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le lundi 1er juillet 2024 |