Que nous apprend l’Ukraine au sujet des forces morales de la Nation ? Entretien avec C. Marangé

Par Céline MARANGE, le 13 décembre 2023  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Dr. Céline Marangé est chercheuse sur la Russie, l’Ukraine et le Belarus à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire et membre associée du Centre de recherche en histoire des Slaves (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Ses travaux portent sur la politique étrangère et de défense, les élites politiques et militaires russes, les stratégies russes d’influence et de dissuasion, ainsi que sur les conflits et les enjeux de sécurité dans l’espace post-soviétique.

Que révèle l’expérience ukrainienne de l’importance des forces morales de la Nation ? Cet entretien avec Céline Marangé pose de manière argumentée la nécessité d’une prise de conscience partagée des enjeux.
Cet entretien a été réalisé par le Ministère des Armées dans le contexte d’un colloque organisé à l’Ecole militaire (Paris) le 28 novembre 2023 : "Forces morales de la Nation". Cette vidéo a été publiée sur youtube sous le titre suivant : « Forces morales de la Nation » : itw de Céline Marangé, chercheuse Russie et Ukraine à l’Irsem.

Cette vidéo peut être diffusée en amphi pour nourrir un cours et un débat. Voir sur youtube

Résumé par Pierre Verluise pour Diploweb.com

En France, la Loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030 met en avant l’importance des forces morales de la Nation. La force morale est la capacité à faire face à l’adversité, affronter une menace, avec calme résolution et courage. C’est aussi une capacité à tenir dans la durée, dans la fidélité à ses valeurs.

Nous faisons actuellement face à un niveau de menaces inégalé depuis le début des années 1980. Ces menaces s’agrègent les unes aux autres. D’abord, le risque du retour d’un engagement de haute intensité à la suite de la guerre de conquête et d’agression de la Russie en Ukraine, face à une Russie qui s’est installée dans une confrontation durable avec les Occidentaux. Ensuite, la multiplications des foyers de tensions dans le monde, sur plusieurs continents. En France, de surcroît, la menace terroriste n’a pas disparu. Enfin des puissances étrangères utilisent plus que jamais les menaces informationnelles pour mettre à mal notre cohésion nationale et la pérennité de la démocratie par les montées des extrêmes droites en Europe.

Face à l’accumulation des menaces, serions-nous capables en France de réagir collectivement dans l’unité face à une menace extrême ? La solidarité, la confiance, le courage, le dépassement et le don de soi sont des qualités nécessaires.

Avec le niveau de menaces présentes, il s’agit d’aider la population à prendre conscience des dangers qui nous guettent afin d’être prêt à cette possibilité.

Que nous apprend l'Ukraine au sujet des forces morales de la Nation ? Entretien avec C. Marangé
Céline Marangé
Dr. Céline Marangé est chercheuse sur la Russie, l’Ukraine et le Belarus à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM)
Minarm

Dans ce contexte, que nous apprend l’expérience ukrainienne ?

La société civile ukrainienne a déjoué tous les pronostics. La société ukrainienne a décidé collectivement de résister. En fait, cette guerre a débuté en 2014 au lendemain de l’annexion russe de la Crimée, ce qui a généré en Ukraine des mouvements de soutiens civiques en faveur des combattants et blessés. C’est pourquoi, en 2022, la société ukrainienne a été capable de tenir face à la relance de la guerre russe. Les renseignements russes ont fait l’erreur de croire à la passivité de la société ukrainienne, projetant sur l’Ukraine la passivité de la société russe, à cause de leur négation de l’identité nationale ukrainienne.

Ce conflit de haute intensité impose à l’Ukraine d’énormes traumatismes et crimes de guerre, avec des dommages irréversibles. Pour autant, la résolution au combat reste pleine et entière. Les Ukrainiens sont fatigués mais ils comprennent qu’il en va de leur liberté. La Russie est dans une stratégie de destruction totale de l’adversaire : attrition des combattants sur le front ; effondrement physique et psychique de la population civile ; destruction de la société ukrainienne par des crimes de guerre pour réduire la cohésion sociale.


Plus

Sur la chaine youtube MINARM, trois entretiens à l’occasion du colloque
« Forces morales de la Nation »

Interview du général Durieux, président de l’Academ

Interview du général Gaspari, secrétaire général de la Garde nationale

Interview de Céline Marangé, chercheuse Russie et Ukraine à l’Irsem


Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mercredi 28 février 2024 |