Politique étrangère et sécurité dans les think-tanks espagnols : mode d’emploi

Par Marie-Caroline REYNIER, le 8 septembre 2021  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Après un cursus en classe préparatoire aux grandes écoles ECS au Lycée Montaigne à Bordeaux et une licence en droit parcours science politique à l’Université de Bordeaux, Marie-Caroline Reynier étudie les relations internationales à Sciences Po Paris.

Le Diploweb.com présente ici les think-tanks espagnols. Après une présentation réfléchie soulevant leurs enjeux de financement, il propose une sélection de dix think-tanks espagnols, avec des caractéristiques précieuses, notamment l’orientation, le nombre de chercheurs et le compte twitter. Enfin, sous forme d’ouverture, ce mode d’emploi présente trois think-tanks non espagnols mais hispanophones. Puisse cette initiative contribuer à un peu plus de diversité des représentations du monde et à une meilleure valorisation des travaux de recherche.

A TRAVERS ce panorama des think-tanks espagnols [1] dans le domaine des relations internationales, il s’agit de comprendre comment le monde est perçu depuis le point de vue espagnol. En effet, les think-tanks (ou laboratoire d’idées d’après la traduction espagnole) participent à la construction de la réflexion géopolitique du point de vue académique, citoyen mais aussi politique grâce à leurs liens avec le Ministère des Affaires Étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération. De plus, le choix de la perspective espagnole permet de se décentrer des références anglo-saxonnes abondamment citées et d’appréhender les dynamiques du monde hispanophone. Enfin, la place notable de l’Espagne au sein de l’Union européenne en fait un acteur de « poids moyen » de la géopolitique européenne. [2]Voici pourquoi le Diploweb.com présente ici les think-tanks espagnols. Après une présentation réfléchie soulevant leurs enjeux de financement, il propose en pied de page une liste non exhaustive de dix think-tanks espagnols mais avec des caractéristiques précieuses, notamment le nombre de chercheurs. Enfin, sous forme d’ouverture, ce mode d’emploi présente trois think-tanks non espagnols mais hispanophones.

Les think-tanks espagnols après 1978 : une influence dans le renouveau de la politique étrangère espagnole

La mort du général Franco le 20 novembre 1975 et l’adoption de la nouvelle Constitution démocratique en novembre 1978 transforment la place de la société civile en Espagne. Ce contexte favorise la création de nouveaux think-tanks espagnols comme l’explique Olivier Urrutia (chapitre 10 « Foreign policies in Spain » in « Think Tanks, Foreign Policy and Geo-Politics : Pathways to Influence » de Donald Abelson, Stephen Brooks, Xin Hua, 2017). De plus, la dissolution de la dictature franquiste entraîne le retour de l’Espagne sur la scène internationale comme l’illustre l’adhésion de l’Espagne à l’OTAN en 1982 et à la Communauté économique européenne (CEE) en 1986, devenue Union européenne en 1993. Les think-tanks espagnols jouent donc un rôle clé dans l’élaboration d’une nouvelle politique étrangère notamment à travers la promotion du rôle de l’Espagne au sein de l’Union européenne.

L’importance des partis politiques au sein du système politique espagnol est également un moteur de l’essor des think-tanks espagnols comme le souligne le rapport « Radiografía de los Think tanks en Españ »a de la fondation Ciudadanía y valores. En effet, la multiplication de fondations liées à des partis politiques est particulièrement visible à partir de 1994, année de la création des subventions publiques dédiées à ces fondations.

A partir des années 2000, les think-tanks qui voient le jour se rapprochent du modèle américain d’action thank tel que le think-tank CITpax créé en 2004 qui se focalise sur les actions de construction de la paix.

Les think-tanks espagnols occupent une place significative non seulement dans le paysage national mais également sur la scène internationale. Ainsi, la 15ème édition du « Global Go To Think Tank Index Report » de l’Université de Pennsylvanie, répertoire sur les think-tanks mondiaux, dévoilé le 27 janvier 2021, classe les think-tanks El Real Instituto Elcano et Centro de estudios y documentación internacionales en Barcelona (CIDOB) respectivement à la 28ème et 29ème place des think-tanks les plus influents au monde (hors Etats-Unis) [3]. Ces deux think-tanks participent également à des projets de recherche d’envergure internationale, en coopération avec de nombreux think-tanks.

Politique étrangère et sécurité dans les think-tanks espagnols : mode d'emploi
Page d’accueil du site El Real Instituto Elcano
Copyright El Real Instituto Elcano

Les think-tanks espagnols : un solide soutien institutionnel mais des difficultés de financement

Les think-tanks espagnols participent à la construction de la politique étrangère espagnole et sont ainsi en relation directe avec le Ministère des Affaires Étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération (MAEUEC, Ministerio de asuntos exteriores, unión europea y cooperación). Le MAEUEC les consulte pour élaborer les documents-cadres de la politique étrangère espagnole. Ainsi, une réunion entre les think-tanks et le MAEUEC est organisée tous les 6 mois. Le Bureau d’analyse et de prévision du MAEUEC assure la liaison entre les think-tanks et le MAEUEC en participant aux événements organisés par les think-tanks, en relayant leurs publications et en documentant leurs travaux.

La valorisation du travail effectué par les think-tanks espagnols se fait également par le biais des 6 casas (casa áfrica, casa américa, casa árabe, casa asia, casa mediterráneo, casa sefarad-israel) créées par le MAEUEC sous la forme de consortiums publics. Elles servent de caisse de résonnance aux connaissances et idées des think-tanks espagnols grâce aux conférences et rencontres organisées. Ces 6 casas sont financées par l’État espagnol, les communautés autonomes, les mairies où elles sont implantées et éventuellement par des fonds privés.

Le soutien institutionnel apporté par le MAEUEC aux think-tanks se traduit également par des aides financières. En effet, le MAEUEC finance les think-tanks espagnols selon 2 modalités distinctes comme l’explique M. Saint-Geours, ancien ambassadeur de France en Espagne, dans son rapport sur les think-tanks français datant de septembre 2016.

Concernant les fondations liées à des partis politiques, une enveloppe de 900 000 euros à répartir entre eux leur est allouée par l’Agence espagnole de coopération pour le développement (AECID, Agencia española de cooperación Internacional para el desarrollo). Elles bénéficient également d’aides du ministère de la Culture.

Concernant les think-tanks ne disposant d’aucun lien avec les partis politiques, depuis 2016, ils sont financés par le Secrétariat d’État aux Affaires étrangères et mondiales (Secretaria de Estado de Asuntos Exteriores y Globales) selon un appel à candidatures lancé pour les think-tanks souhaitant recevoir un financement.

Malgré l’existence de subventions publiques, la crise économique de 2008 a eu un impact notable sur le modèle économique des think-tanks espagnols. En effet, les contributions financières de l’État ont diminué ce qui a entraîné des difficultés de financement. La fermeture de la Fondation pour les relations internationales et le dialogue extérieur (FRIDE), think-tank créé en 1999, en 2016, symbolise les difficultés économiques accrues des fondations espagnoles. Comme dans bien d’autres pays, la dégradation accélérée des comptes publics dans le contexte de la pandémie de COVID-19 pourrait avoir des conséquences significatives sur l’écosystème fragile des think tanks espagnols.

Quelques think-tanks espagnols

Deux modèles de think-tanks espagnols se distinguent : des fondations traditionnelles qui s’intéressent aux relations internationales de manière générale et des fondations de « diplomatie privée » dont le travail porte sur la politique étrangère de l’Espagne à long terme. Cette liste de think-tanks ne prétend pas être exhaustive et propose une sélection pour s’orienter dans l’écosystème espagnol de réflexion au sujet des relations internationales.


Les fondations liées à des partis politiques

Nom : La Fundación para el Análisis y los Estudios Sociales (FAES)
Présentation : fondation généraliste de droit privée à but non lucratif, de type « diplomatie privée ».

Date de création : 1989 sous l’appellation « Popular Iberoamericana de Análisis y Estudios Sociales ». 2002 sous son appellation actuelle à la suite de la fusion de 5 fondations.

Adresse physique : Calle Ruiz de Alarcón 13, 2º, 28014 Madrid, Espagne.

Proximité politique  : fondation affiliée à la tendance néo-conservatrice du PP (Parti Populaire espagnol) jusqu’en janvier 2017. Depuis janvier 2017, la fondation réclame n’être « reliée à aucun parti politique » et renonce aux subventions publiques associées. Président : José Maria Aznar, ancien premier ministre espagnol.

Nombre de chercheurs en 2021 : aucun chercheur permanent. Réseau de 800 chercheurs recrutés sur contrat afin de réaliser des travaux définis.

URL : https://fundacionfaes.org/es/presentacion

Twitter : @FundacionFaes (13 800 abonnés en août 2021).

Nom : Fundación Alternativas
Présentation : fondation généraliste de type « diplomatie privée ».

Date de création : 1997.

Adresse physique : Don Ramón de la Cruz, 39 - 1º Izda, 28001. Madrid, Espagne.

Proximité politique : fondation affiliée au PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol).

Nombre de chercheurs en 2021 : 6 chercheurs permanents et réseau d’experts de 900 chercheurs.

URL : https://www.fundacionalternativas.org/

Twitter : @funalternativas (10 600 abonnés en août 2021).


Think-tanks spécialisés dans le domaine des relations internationales

Nom : Centro de estudios y documentación internacionales en Barcelona (CIDOB)
Présentation : fondation généraliste traditionnelle de droit privé.

Date de création : 1973 sous l’appellation Centro de Documentación Internacional de Barcelona. 1979 sous son appellation actuelle.

Adresse physique : Elisabets, 12 - 08001 Barcelone, Espagne.

Proximité politique : think-tank apartisan.

Nombre de chercheurs en 2021 : 17 chercheurs et gestionnaires de projets. 32 chercheurs associés.

URL : https://www.cidob.org/lineas_estrategicas_de_investigacion

Twitter : @CidobBarcelona (28 500 abonnés en août 2021).

Nom : El Real Instituto Elcano
Présentation : fondation généraliste traditionnelle de droit privé et à but non lucratif.

Date de création : 2001.

Adresse physique : Calle del Príncipe de Vergara, 51, 28006, Madrid, Espagne.

Proximité politique : centre gauche. Président d’honneur : roi d’Espagne. Présence de 4 ministres (affaires étrangères, défense, économie, culture) et plusieurs anciens premiers ministres au sein du Conseil d’administration.

Nombre de chercheurs en 2021 : 23 chercheurs et gestionnaires de projet. 16 chercheurs associés.

URL : http://www.realinstitutoelcano.org/wps/portal/rielcano_es/sobre-elcano/presentacion

Twitter : @rielcano (56 100 abonnés en août 2021).

Nom : European Institute of the Mediterranean (IeMed)
Présentation : think-tank spécialisé dans les relations entre l’Europe et la Méditerranée.

Date de création : 1989.

Adresse physique : Carrer de Girona, 20, 08010 Barcelone, Espagne.

Proximité politique : think-tank associé au gouvernement de la Catalogne, au ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération (MAEC), à l’Union européenne et à la municipalité de Barcelone. Consortium d’acteurs publics et privés.

Nombre de chercheurs en 2021 : 15 chercheurs permanents.

URL : https://www.iemed.org/

Twitter : @IEMed_ (16 900 abonnés en août 2021).

Nom : El Instituto Español de Estudios Estratégicos (IEEE)
Présentation : think-tank spécialisé dans les questions de sécurité et de défense.

Date de création : 1970.

Adresse physique : Paseo de la Castellana 61, 28071 – Madrid, Espagne.

Proximité politique : think-tank associé au Ministère de la Défense.

Nombre de chercheurs en 2021 : au vu des éléments à notre connaissance, aucun chercheur permanent.

URL : http://www.ieee.es/

Twitter : @ieee_es (41 800 abonnés en août 2021).

Nom : Fundación Instituto de cuestiones internacionales y política exterior (INCIPE)
Présentation : fondation privée à but non lucratif reconnue par le Ministère de la Culture.

Date de création : 1988 sous l’appellation « Centro de Estudios de Política Exterior ». 1991 sous l’appellation actuelle.
Adresse physique : Avenida de Burgos, 89. CP 28050, Madrid Complejo Adequa, nº 5. 1ª Planta, Espagne.
Proximité politique : apartisan.
Nombre de chercheurs en 2021 : 13 chercheurs permanents.
URL : https://www.incipe.org/en/
Twitter : @FundacionIncipe (839 abonnés en août 2021).

Nom : Centro International de Toledo por la paz (CITpax)
Présentation : fondation à but non lucratif. Fondation de type « diplomatie privée » et spécialisée dans la prévention et la résolution de conflits ainsi que dans la construction de la paix. Présence d’un bureau en Colombie.
Date de création : 2004.
Adresse physique : C/Fuenterrabía, 2, 28014. Madrid, Espagne.
Proximité politique : think-tank fondé sous l’impulsion du MAEC, il développe des activités de facilitation et de médiation et travaille à l’élaboration de « propositions ponts ». Le MAEC souligne toutefois son indépendance.
Nombre de chercheurs en 2021 : au vu des éléments à notre connaissance, aucun chercheur permanent.
URL : http://www.toledopax.org/
Twitter : @ CITpax_Colombia (compte de l’antenne colombienne, 725 abonnés en août 2021).

Nom : Instituto Catalán Internacional por la Paz (ICIP)
Présentation : fondation autonome ayant pour but de promouvoir la paix dans la société catalane et sur la scène internationale. Elle cherche également à appuyer l’action de la Catalogne en faveur de la paix.
Date de création : 2007.
Adresse physique : C/Tapineria 10, 3a planta, Barcelone, Espagne.
Proximité politique : fondation créée par le Parlement de Catalogne mais indépendante du gouvernement catalan.
Nombre de chercheurs en 2021 : 10 chercheurs permanents.
URL : http://www.icip.cat/es/
Twitter : @ICIPeace (8384 abonnés en août 2021).

Nom : Centre Delàs d’Estudis per la Pau
Présentation : fondation indépendante spécialisée dans les questions de sécurité, de défense et de résolution de conflits.
Date de création : 1999.
Adresse physique : Carrer Erasme de Janer, 8 (entresol – despatx 9), Barcelone, Espagne.
Proximité politique : think-tank apartisan.
Nombre de chercheurs en 2021 : 30 à 40 chercheurs et collaborateurs.
URL : http://centredelas.org/?lang=es
Twitter : @CentreDelas (8410 abonnés).

Quelques think-tanks non espagnols mais hispanophones

Sous forme d’ouverture, afin d’offrir l’esquisse d’un panorama de l’écosystème de réflexion hispanophone au sujet des relations internationales, il est également pertinent de prendre en compte les think-tanks non espagnols traitant de ces thématiques. Cette liste non exhaustive propose de s’intéresser à 3 think-tanks influents sur la scène latino-américaine et internationale.

Nom : Consejo Argentino para las Relaciones Internacionales (CARI)
Présentation : institution académique privée à but non lucratif spécialisé dans l’étude des relations internationales depuis la perspective argentine.
Date de création : 1978.
Adresse physique : Uruguay 1037, piso 1°, Buenos Aires, Argentine.
Nombre de chercheurs en 2021 : au vu des éléments à notre connaissance, plus d’une centaine de chercheurs permanents.
Proximité politique : think-tank apartisan.
URL : https://www.cari.org.ar/index.html
Twitter : @CARIconsejo (10 600 abonnés en août 2021).

Nom : Fedesarrollo (Fundación para la Educación Superior y el Desarrollo)
Présentation : institution privée à but non lucratif dédiée à la recherche sur des questions de politique économique et sociale.
Date de création : 1970.
Adresse physique : Calle 78 Nº 9-91, Bogotá, Colombie.
Nombre de chercheurs en 2021 : 22 chercheurs permanents.
Proximité politique : think-tank apartisan.
URL : https://www.fedesarrollo.org.co/es
Twitter : @Fedesarrollo (28 100 abonnés en août 2021).

Nom : Centro de Implementación de Políticas Públicas para la Equidad y el Crecimiento (CIPPEC)
Présentation : think-tank indépendant à but non lucratif formulant des recommandations pour améliorer les politiques publiques argentines.
Date de création : 2000.
Adresse physique : Callao 25 1°A, Buenos Aires, Argentine.
Nombre de chercheurs en 2021 : 13 chercheurs permanents. 16 chercheurs associés.
Proximité politique : think-tank apartisan.
URL : https://www.cippec.org/
Twitter : @CIPPEC (38 300 abonnés en août 2021).

Un document Diploweb.com, sur une idée de Pierre Verluise, réalisé par Marie-Caroline Reynier. L’auteur remercie sincèrement les personnes dont l’aide a été fondamentale pour construire ce document, notamment Arsenio Cuenca et Pierre Verluise.

Copyright : Septembre 2021-Reynier/Diploweb.com


Plus

Politique étrangère et sécurité dans les think-tanks allemands : mode d’emploi, par Antonin Dacos, sur Diploweb.com


Plus plus : Pour réussir un entretien d’entrée en Master Relations internationales et Géopolitique, par Pierre Verluise, fondateur du Diploweb et membre de plusieurs jurys.

Question du jury : « Quelles sont vos sources d’information ? »
Réponse du candidat type : « euh… Le Courrier international… ah, et aussi l’appli du Monde (ou du Figaro), dans sa version gratuite (c’est à dire les titres des articles et quelques centaines de mots)… Voilà… »
Si cette réponse pourrait passer pour un bachelier, cela risque d’être considéré comme léger pour une entrée en Master.

Comment faire mieux ?

Le Diploweb.com vous recommande chaleureusement d’identifier dans les langues que vous dites maitriser des think-tanks spécialisés dans les Relations internationales et la Géopolitique. Vous aimez le gratuit ? Ca tombe bien, ces entités disposent généralement d’un compte twitter gratuit. Ouvrez donc gratuitement un compte twitter dédié à votre auto-formation, et abonnez-vous aux comptes des think-tanks de référence (en vous méfiant des extrêmes, des complotistes et agents d’influence étrangers). Les messages tomberont directement sur votre compte et vous pourrez chaque semaine lire plusieurs documents de qualité, au moment de votre choix. Ce qui offrira plusieurs bénéfices, notamment vous documenter, vous décentrer, vous faire acquérir le vocabulaire spécifique, vous faire connaître la géographie intellectuelle du domaine et les thèmes émergents.

Vous trouverez ici :
Les think-tanks allemands : mode d’emploi, par Antonin Dacos, sur Diploweb.com

Les think-tanks espagnols (et hispanophones), par Marie-Caroline Reynier, sur Diploweb.com

Une culture géopolitique se construit jour après jour, sur des années, pas dans la quinzaine entre les résultats d’admissibilité et votre convocation à l’oral. Et attendez-vous à des questions dans les langues étrangères que vous dites maitriser.

Bienvenue en Master.


Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché

[1NDLR : Les recherches ont été fondées notamment sur une étude des documents publics disponibles, par exemple pour le nombre de chercheurs. Si une correction était nécessaire, la rédaction se tient évidemment à la disposition des think-tanks à l’adresse redactiondiploweb gmail.com.

[2NDLR : Rappelons que depuis le second semestre 2019, le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne est un Espagnol, Josep Borrell, né en Catalogne.

[3Voici les 10 think-tanks présentés comme les plus influents du monde (hors Etats-Unis) à la même date :
Bruegel, Belgique ;
Fundação Getúlio Vargas (FGV), Brésil ;
Japan Institute of International Affairs (JIIA), Japon ;
Carnegie Endowment for International Peace Middle East Center, Liban ;
Korea Development Institute, Corée du Sud ;
Chatham House, Royaume-Uni ;
Institut français des relations internationales (IFRI), France ;
Observer Research Foundation (ORF), Inde ;
China Institutes of Contemporary International Relations (CICIR), Chine ;
International Institute for Strategic Studies (IISS), Royaume-Uni.

Diploweb est sur Tipeee
Vous aussi soyez acteur du Diploweb ! Soutenez-nous via notre page tipeee.com/Diploweb
<

DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le dimanche 26 septembre 2021 |
/>