Carte. Les tensions en Méditerranée orientale

Par Institut FMES, Pascal ORCIER, le 23 novembre 2022.

L’institut FMES propose à travers son « Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient » une lecture claire et synthétique des grands enjeux du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient et passe en revue l’ensemble des forces en présence. Cet ouvrage accessible, novateur et original présente en 50 cartes inédites des problématiques complexes et des informations utiles et synthétiques. Il illustre les capacités des forces armées et des scénarios de crises possibles. Disponible en version numérique gratuite à télécharger sur le site de l’institut FMES. Cet Atlas a été publié grâce au soutien de la Direction Générale des Relations Internationales et de la Stratégie (DGRIS) du Ministère des Armées. Cartographie par Pascal Orcier, professeur agrégé de géographie, docteur, cartographe, auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages.

Voici comment comprendre les tensions en Méditerranée orientale, entre les Etats-Unis et la Russie ; Israël et l’Iran ; la Turquie et la Grèce. Il existe aussi un jeu de rivalités économiques, culturelles et politiques que cette carte présente clairement.

Dans le cadre de ses synergies géopolitiques, Diploweb.com est heureux de vous faire connaitre cette carte commentée extraite de l’« Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient » publié par l’institut FMES.
Carte grand format en pied de page.

La Méditerranée orientale concentre de nombreuses tensions.

Tout d’abord, des tensions entre les États-Unis et la Russie. Les forces américaines sont encore très présentes en Italie, en Grèce et en Turquie, dans le cadre de l’OTAN et de la défense antimissile balistique, même si la VIème flotte n’est plus que l’ombre d’elle-même. Les États-Unis n’en ont pas moins modernisé et renforcé leurs bases pour pouvoir revenir vite et fort en cas de besoin. La Russie est incontournable en mer Noire depuis l’annexion de la Crimée (2014) et désormais présente en permanence en Méditerranée orientale depuis son intervention en Syrie (2015) ; elle dispose à Tartous d’un solide point d’appui qui impose cependant des ravitaillements logistiques réguliers soumis aux réglementations des détroits turcs (le fameux Tartous Express).

Carte. Les tensions en Méditerranée orientale
Carte. Les tensions en Méditerranée orientale
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte Les tensions en Méditerranée orientale. Cette carte est extraite de la publication de l’institut FMES, Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient, téléchargeable sur le site de l’institut FMES

Ensuite, des tensions régionales qui s’exacerbent. Entre Israël et l’Iran à travers le Hezbollah libanais, son bras armé régional, sous la forme d’escarmouches régulières, y compris en mer. Entre la Turquie et la Grèce, son rival historique, dans le cadre d’une politique de revendication des espaces maritime et aérien grecs et chypriotes. La République turque autoproclamée de Chypre du Nord, qui pourrait être annexée en quelques heures, reste une carte maîtresse du président Erdogan, tout comme le blocus de la république chypriote qui forcerait l’Union européenne à réagir ou à se décrédibiliser de manière fatale.

Ces tensions s’intègrent enfin dans un jeu de rivalités économiques, culturelles et politiques. Ainsi, l’exploitation de la manne gazière en mer oppose la Turquie associée au gouvernement libyen et le Forum gazier est-méditerranéen (EMGF) qui réunit l’Égypte, Israël, la Jordanie, la Grèce, Chypre, la Palestine, l’Italie et la France. De son côté, la compétition pour le leadership régional du monde musulman oppose la Turquie, adossée au Qatar et aux réseaux des frères musulmans, et l’Égypte, soutenue par les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite s’appuyant elle sur l’idéologie salafiste. Ces deux poids lourds régionaux tentent d’attirer dans leur camp les puissances extérieures : États-Unis, Russie, Chine et Union européenne dont la France semble le membre le plus actif dans cette zone éminemment stratégique. Les États-Unis de leur côté, obnubilés par l’endiguement de la Russie et de la Chine, pourraient sacrifier les politiques migratoire et anti-terroriste européennes pour ne pas s’aliéner ces deux acteurs convoités.

Copyright pour le texte et la carte 2022-institut FMES

Titre du document :
Carte. Les tensions en Méditerranée orientale

Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte Les tensions en Méditerranée orientale. Cette carte est extraite de la publication de l’institut FMES, Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient, téléchargeable sur le site de l’institut FMES



Document ajouté le 23 novembre 2022
Document JPEG ; 582876 ko
Taille : #LARGEURx1199 px

Visualiser le document

Comment comprendre les tensions en Méditerranée orientale, entre les Etats-Unis et la Russie ; Israël et l’Iran ; la Turquie et la Grèce ? Avec cette carte grand format !

Mots clés — Key words

Grèce Turquie Russie Iran Israël Etats-UnisCartes géopolitiquesGéopolitiquePolitiqueCultureMéditerranéeMer NoireEconomie2022

Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mercredi 30 novembre 2022 |