Carte. En Méditerranée, la prolifération balistique et la défense anti-missile (DAMB)

Par Institut FMES, Pascal ORCIER, le 24 mars 2023.

L’institut FMES propose à travers son « Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient » une lecture claire et synthétique des grands enjeux du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient et passe en revue l’ensemble des forces en présence. Cet ouvrage accessible, novateur et original présente en 50 cartes inédites des problématiques complexes et des informations utiles et synthétiques. Il illustre les capacités des forces armées et des scénarios de crises possibles. Disponible en version numérique gratuite à télécharger sur le site de l’institut FMES. Cet Atlas a été publié grâce au soutien de la Direction Générale des Relations Internationales et de la Stratégie (DGRIS) du Ministère des Armées. Cartographie par Pascal Orcier, professeur agrégé de géographie, docteur, cartographe, auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages.

La prolifération balistique en Méditerranée n’est pas un facteur stabilisateur en raison du sentiment d’invulnérabilité qu’il apporte à un agresseur potentiel. A plusieurs échelles, quels sont les acteurs et les dynamiques ?

Dans le cadre de ses synergies géopolitiques, Diploweb.com est heureux de vous faire connaitre cette carte commentée extraite de l’« Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient » publié par l’institut FMES.
Carte grand format en pied de page.

Arsenal balistique

LA PROBLEMATIQUE des missiles balistiques en Méditerranée est d’abord portée par la menace des missiles nucléaires intercontinentaux russes. Si les trajectoires des missiles destinés au territoire américain passent pour l’essentiel par le nord, les systèmes intégrés d’alerte, de détection et d’interception en phase ascendante (la plus aisée techniquement) peuvent bénéficier des capacités offertes par les capteurs et les lanceurs de missiles anti-missiles sur le flanc sud, au plus près du territoire russe. Les systèmes DAMB prépositionnés en Roumanie, en Turquie et en Israël et les frégates AEGIS basées en Espagne et déployables en mer Noire remplissent cette fonction tout en permettant de protéger les troupes américaines en Europe ainsi que les alliés de l’OTAN contre des frappes russes par missiles de moyenne portée.

Carte. En Méditerranée, la prolifération balistique et la défense anti-missile (DAMB)
Carte. En Méditerranée, la prolifération balistique et la défense anti-missile (DAMB)
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte En Méditerranée, la prolifération balistique et la défense anti-missile (DAMB). Cette carte est extraite de la publication de l’institut FMES, Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient, téléchargeable sur le site de l’institut FMES
Orcier/FMES

Le développement par l’Iran d’une capacité de missiles balistiques moyenne portée a renforcé l’intérêt de ce système qui permet de protéger les forces déployées sur les nombreuses bases américaines de la région, ainsi qu’Israël et les alliés des États-Unis. De nombreux moyens ont été déployés à ces fins dans le golfe Persique, à terre ou embarqués. Interconnectés avec les systèmes précédents, ils permettent également de renforcer le réseau global DAMB.

La montée générale des tensions et la perception d’un moindre engagement des États-Unis (l’absence de réaction américaine aux attaques de drones attribués aux Iraniens en 2019 en Arabie saoudite a été un électrochoc) peut favoriser une prolifération régionale. Ryad, traumatisé par la guerre des villes en 1987-88 menée par l’Irak et l’Iran, dispose de missiles balistiques chinois depuis 1989 (aujourd’hui des DF21), les Émirats arabes unis, la Turquie, l’Égypte ou l’Algérie pourraient être les suivants. De leurs côtés, les systèmes alternatifs anti-missile balistique de moyenne portée (S300, S400, THAAD, Iron Dome) sont déployés par plusieurs pays de la région (Algérie, Syrie, Iran ; Qatar et EAU pour le THAAD américain).

Cette escalade, associée au développement des missiles hypervéloces chez les grandes puissances et à la prolifération des missiles de croisière dans la région – deux catégories de missiles indétectables par les systèmes DAMB – n’est pas un facteur stabilisateur en raison du sentiment d’invulnérabilité qu’il apporte à un agresseur potentiel.

Copyright pour le texte et la carte 2022-institut FMES

Titre du document :
Carte. En Méditerranée, la prolifération balistique et la défense anti-missile (DAMB)

Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte En Méditerranée, la prolifération balistique et la défense anti-missile (DAMB). Cette carte est extraite de la publication de l’institut FMES, Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient, téléchargeable sur le site de l’institut FMES



Document ajouté le 22 mars 2023
Document JPEG ; 780076 ko
Taille : 1600 x 1608 px

Visualiser le document

La prolifération balistique en Méditerranée n’est pas un facteur stabilisateur en raison du sentiment d’invulnérabilité qu’il apporte à un agresseur potentiel. A plusieurs échelles, quels sont les acteurs et les dynamiques ?

Mots clés — Key words

Cartes géopolitiquesMéditerranéeProliférationMissilesStratégieArmement2022 2023

Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mardi 11 juin 2024 |