Carte. Changement climatique. Quelles sont les perspectives de l’hydropolitique des eaux himalayennes ?

Par Noé PENNETIER, le 7 février 2019.

Etudiant en Master 1 de Géographie, Aménagement, Environnement et
Logistique des Échanges (GAELE), mention Culture, Politique et Patrimoine à Paris-Sorbonne. Contributeur aux évènements Diploweb et aux synthèses des conférences géopolitiques publiées par Diploweb.

2018 a été la 4e année la plus chaude de l’histoire indique l’Organisation météorologique mondiale. Ce qui accélère la fonte des glaciers, notamment dans l’Himalaya. Cette carte commentée invite à considérer l’impact du changement climatique sur les perspectives de l’hydropolitique des grands fleuves de l’Himalaya. Près de la moitié de la population mondiale est concernée… La carte se trouve en pied de page.

L’HIMALAYA est la chaîne montagneuse constituée des plus hauts sommets du monde. Ce « pays vertical » est source de climats particuliers. On y retrouve par exemple une forte influence du climat sur la faune et la flore, sur l’agriculture avec l’irrigation, ou sur l’approvisionnement en eau des populations. En effet, la chaîne himalayenne est considérée comme la troisième ressource d’eau douce mondiale après l’Arctique et l’Antarctique. C’est le plus haut château-d‘eau du monde, dont dépend presque la moitié de la population mondiale. La question hydrique, centrale pour les populations, devient donc un enjeu primordial. De fait, elle se situe aujourd’hui au cœur des débats sur le changement climatique.

Mais quelle est donc cette hydropolitique de l’eau himalayenne ? Comment s’inscrit-elle dans l’espace ? Quels facteurs principaux sont en jeu ? Quelles sont les conséquences à venir vis-à-vis du dérèglement du climat ?

Des fleuves, parmi les plus importants du monde ont leur source en Himalaya. La densité des populations varie le long de ces fleuves, mais les modes de vies de ces dernières dépendent en grande part de cette richesse fluviale. Ainsi, l’Himalaya, au delà de la verticalité qui la caractérise, permet à des milliards d’individus d’avoir en aval un accès à l’eau.

Cette ressource essentielle se transforme donc en enjeu stratégique. La question hydrique attise des tensions déjà marquées. En effet, les fleuves sont nombreux mais ne sont pas partout. Parallèlement, ils s’étalent sur des milliers de kilomètres et traversent plusieurs pays. Certains de ces pays se servent de leur position géographique en amont et de leur poids démographique et politique pour ajuster un contrôle des fleuves qui les traversent. On parle « d’égoïsme de l’eau ». De plus, pour les deux géants de la région, de grands projets sont menés afin de se garantir une stabilité hydrique indienne et chinoise.

Ces régulations et contrôles s’exécutent aussi par le fait des précipitations. En effet, les flux atmosphériques de la région d’Asie du Sud et du Sud-Est entraînent des précipitations parmi les plus importantes du monde. Ceci s’explique par le phénomène de mousson dû aux vents chauds qui remontent de l’Océan Indien, et aussi par l’effet de Fœhn que produit le contact entre les nuages et les montagnes. De manière contradictoire, cette profusion d’eau au sud et au sud-est de l’Himalaya est faible voir très faible à l’ouest et au nord.

Le contrôle de l’eau est un important enjeu aujourd’hui, mais c’est une ressource à l’avenir imprévisible. En effet, ce sont les glaciers himalayens qui forment les fleuves à la source. Or, quand sera-t-il de la fonte des glaces ? A long terme, sur quoi reposera l’irrigation quand les glaciers n’alimenteront plus les populations ?

De surcroît, les gaz emmagasinés et libérés par les glaciers participent au réchauffement du climat avec la fonte de ces mêmes glaciers. On peut imaginer une montée des eaux, un déplacement de l’isotherme et des dérégulations atmosphériques entraînant la mort de nombreuses espèces.

Ainsi, l’Himalaya est un enjeu majeur dans les rapports de force entre des pays qui le composent, notamment au sujet de l’eau. Quant aux prédictions vis-à-vis du futur, le dérèglement du climat aura des conséquences directes sur les populations de la chaîne himalayenne et de ses alentours. Le défi « pour les générations futures » est aujourd’hui présent.

Copyright pour le texte et la carte 2019-Pennetier/Diploweb.com

Titre du document :
Carte. Quelles sont les perspectives de l’hydropolitique des eaux himalayennes ?

Cette carte, "Quelles sont les perspectives de l’hydropolitique des eaux himalayennes ?" a été conçue et réalisée par Noé Pennetier dans le cadre du Master 1 de Géographie, Aménagement, Environnement et Logistique des Échanges (GAELE), mention Culture, Politique et Patrimoine de l’Université Paris-Sorbonne, publiée par Diploweb.com. Sa légende : L’Himalaya, un objet central dans un espace peuplé ? L’eau, un enjeu bien plus qu’une ressource ? Quel avenir face au réchauffement climatique ?



Document ajouté le 7 février 2019
Document JPEG ; 736262 ko
Taille : #LARGEURx1110 px

Visualiser le document

Cette carte commentée invite à considérer l’impact du changement climatique sur les perspectives de l’hydropolitique des grands fleuves de l’Himalaya. Près de la moitié de la population mondiale est concernée…

Encore plus !

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le jeudi 14 février 2019 |