Madeleine ROSSI

Biographie mise à jour en 2010

Madeleine Rossi est une journaliste free-lance suisse d’origine italienne née en 1973. Issue d’une formation scolaire et universitaire classique (Baccalauréat latin-grec) puis juridique (Faculté de Droit et cours de médecine légale), elle a abordé le journalisme en 1994 par la voie très technique de la prise de son et de la réalisation à la Radio Suisse Romande, qu’elle quitte en 2008.

Rare technicienne dans ce domaine, elle a cultivé en parallèle des compétences dénotant son ouverture sur le monde extérieur. Que ce soit par une formation aéronautique (avion et hélicoptère) qui lui permettra d’avoir sa licence de pilote privé dès 1995, par ses recherches en coaching, ou encore par sa formation de traductrice qui se concrétisera par un statut de membre associé de l’ASTTI et de l’ATA en 2008. Elle ne parle pas moins de quatre langues : le français qui est sa première langue maternelle, l’italien qui est la seconde, l’anglais au niveau d’une traductrice professionnelle et enfin, elle poursuit son apprentissage du corse.

Elle reste proche de la Radio Suisse Romande en proposant des reportages à diverses émissions dont Hautes Fréquences (religion et spiritualité) ou Sports-Première (reportages décalés et portraits sensibles).

Elle travaille pour différentes autres publications comme La Liberté, Le Courrier, Le Cavalier Romand, ou l’Echo Magazine, et collaborera ensuite avec le journal online italien Antimafiaduemila. Elle participe également, sous un angle plus littéraire, au magazine Fora ! – La Corse vers le monde, et à la revue littéraire corse Méditerranéennes. Enfin, jamais à court d’énergie, elle a enquêté pour un ouvrage cinglant, Le pillage du patrimoine archéologique, livre co-écrit par deux archéologues suisses (publié aux Editions Favre, Lausanne).

Ceci sous son nom ou sous pseudonyme quand les sujets traités nécessitent des précautions de sécurité. Les domaines qu’elle couvre sont plus orientés vers les grandes questions de société et, de façon plus ciblée, la criminalité organisée. Tout particulièrement celle d’origine italienne.

Elle est par ailleurs farouchement autodidacte et capable d’étudier seule des thèmes aussi complexes et variés que tout ce qui touche aux nationalismes (pluriels), les ordres militaires religieux, l’histoire de la peine de mort en Italie ou le fait mafieux.

Sa manière très personnelle de travailler et d’aborder son métier lui a permis d’avoir accès à des acteurs importants de la lutte anti-mafia en Italie, qu’ils soient magistrats, policiers ou carabiniers, et de gagner leur confiance. Elle se spécialise peu à peu dans l’exploration et la compréhension des mécaniques criminelles, ce qui nécessite de se replonger dans des faits passés et de savoir en parler avec ceux qui ont mené les enquêtes.

Plus que d’autres peut-être, elle sait combiner ses qualités d’écriture à la compréhension ou à la traduction de différentes influences. Son éclectisme, ses connaissances du droit, de la médecine, de l’art, de l’histoire, étendues à différents pays, lui ouvrent bien des portes. Elle tient à son indépendance d’esprit et de travail, quitte à devoir travailler lentement et sans l’appui d’une rédaction ou l’autre. De caractère entier et loyal, elle ne se départit jamais d’une déontologie nécessaire au respect des intervenants et de son métier.

En savoir plus en découvrant son site :
www.redmad.net



Ses articles pour Diploweb.com :


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le jeudi 21 septembre 2017 |