Carte de l’Egypte

Par Institut FMES, Pascal ORCIER, le 10 janvier 2024.

L’institut FMES propose à travers son « Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient » une lecture claire et synthétique des grands enjeux du bassin méditerranéen et du Moyen-Orient et passe en revue l’ensemble des forces en présence. Cet ouvrage accessible, novateur et original présente en 50 cartes inédites des problématiques complexes et des informations utiles et synthétiques. Il illustre les capacités des forces armées et des scénarios de crises possibles. Disponible en version numérique gratuite à télécharger sur le site de l’institut FMES. Cet Atlas a été publié grâce au soutien de la Direction Générale des Relations Internationales et de la Stratégie (DGRIS) du Ministère des Armées. Cartographie par Pascal Orcier, professeur agrégé de géographie, docteur, cartographe, auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages.

L’Égypte vise plusieurs objectifs stratégiques, tels que la survie du régime et la stabilité intérieure face à une croissance démographique incontrôlable et aux défis socio-économiques que cela représente. C’est aussi un pays sous pression à la suite de l’attaque du Hamas sur Israël le 7 octobre 2023 qui génère un regain de conflictuel sur la bande de Gaza, ses tunnels et sa frontières avec l’Egypte.

Dans le cadre de ses synergies géopolitiques, Diploweb.com est heureux de vous faire connaitre cette carte commentée extraite de l’« Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient » publié par l’institut FMES (2022).
Carte grand format en pied de page.

L’Égypte est un régime présidentiel militaire gouverné par le maréchal Abdel Fattah Al-Sissi depuis 2014. Avec 106 millions d’habitants, l’Égypte est le pays le plus peuplé de la zone ANMO. Son armée est la deuxième de la zone, englobant 438 000 soldats, ainsi que 400 000 réservistes faiblement entraînés. L’Égypte entretient des relations privilégiées avec les États-Unis, la France, la Russie, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, la Chine et la Grèce. En revanche, elle connaît de fortes tensions avec l’Éthiopie, la Turquie, le Qatar et la Libye. Elle est en train de normaliser ses relations avec l’Iran.

Carte de l'Egypte
Carte de l’Egypte
Cette carte de l’Egypte est extraite de la publication de l’institut FMES, Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient, téléchargeable sur le site de l’institut FMES
Orcier/FMES

L’Égypte vise plusieurs objectifs stratégiques, tels que la survie du régime et la stabilité intérieure face à une croissance démographique incontrôlable et aux défis socio-économiques que cela représente. Elle doit également lutter, avec le soutien des Émirats Arabes Unis, contre l’islam politique des Frères musulmans en tenant à distance le rival turc et son allié qatarien. Son objectif est également de s’imposer à nouveau comme puissance régionale et leader du monde arabe, sans froisser l’Arabie saoudite qui reste un soutien diplomatique et financier essentiel du régime égyptien. Elle doit également dissuader l’Éthiopie en se rapprochant du Soudan notamment, pour limiter les effets du grand barrage éthiopien sur le débit du Nil, vital pour l’Égypte, en montrant si nécessaire que l’aviation égyptienne peut frapper loin au sud jusqu’en Éthiopie. Il s’agit dès lors de maintenir un équilibre dans ses relations internationales : gérer les relations complexes avec les États-Unis qui oscillent en fonction des administrations en place à Washington, tout en maintenant d’excellentes relations avec la France, la Russie et la Chine qui ont pourtant des intérêts divergents. Enfin, l’Égypte doit coopérer avec Israël pour éradiquer l’insurrection dans la péninsule du Sinaï et gérer le dossier palestinien dans un sens favorable aux intérêts égyptiens et israéliens.

L’armée égyptienne est équipée d’un armement globalement vieillissant et très dépendant des approvisionnements américains. Elle subit également l’absence de doctrine de niveau interarmées. L’Égypte, gardienne du canal de Suez, se doit de le protéger et d’entretenir de bonnes relations avec les principaux acteurs mondiaux pour prévenir toute intervention militaire étrangère et trouver des alliés afin d’éviter que le régime militaire ne se retrouve isolé au sein du Conseil de sécurité de l’ONU. L’émergence de menaces plus lointaines (protection des gisements gaziers, Turquie, Libye, Éthiopie) pousse les dirigeants militaires à moderniser rapidement la marine et une partie de l’aviation, et à renforcer les forces spéciales au détriment du reste de l’armée. Une révolution culturelle semble nécessaire pour numériser les forces armées et moderniser leurs processus d’interaction.

Copyright pour le texte et la carte 2022-institut FMES

Titre du document :
Carte de l’Egypte

Cette carte de l’Egypte est extraite de la publication de l’institut FMES, Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient, téléchargeable sur le site de l’institut FMES



Document ajouté le 10 janvier 2024
Document JPEG ; 507859 ko
Taille : 1200 x 1198 px

Visualiser le document

L’Égypte vise plusieurs objectifs stratégiques, tels que la survie du régime et la stabilité intérieure face à une croissance démographique incontrôlable et aux défis socio-économiques que cela représente. C’est aussi un pays sous pression à la suite de l’attaque du Hamas sur Israël le 7 octobre 2023 qui génère un regain de conflictuel sur la bande de Gaza, ses tunnels et sa frontières avec l’Egypte.


Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le dimanche 23 juin 2024 |