Louis PETINIAUD

Louis Pétiniaud est doctorant à l’Institut Français de Géopolitique et jeune chercheur à la Chaire Castex. Ses travaux portent sur les enjeux géopolitiques en Mer Noire.

Louis Pétiniaud prépare sa thèse depuis 2015 autour des recompositions géopolitiques dans l’espace pontique, sous la direction d’André Filler et de Frederick Douzet. Plus précisément, il travaille sur les conséquences régionales du rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie. Il a reçu en 2015 le 1er prix de la recherche stratégique du CSFRS (Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégique, École Militaire), pour son article sur L’escalade ukrainienne, du Maïdan à la guerre. Analyse des origines d’une crise régionale. Un travail issu de son mémoire de fin d’études à l’IFG sur La crise ukrainienne en 2013-2014 : La catalyse externe d’une fracture nationale, révélatrice d’un nouveau paradigme de la politique étrangère russe. Il a été assistant de recherche à la Chaire Castex de Cyberstratégie de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN), avec qui il a remporté le prix du Capacity Building : il s’agit d’un concours ou des groupes de chercheurs doivent répondre à un scénario de cyberattaque d’Etat à Etat, en concentrant les efforts sur deux aspects : la mise en place d’une cyberstratégie par l’Etat attaqué, et le renforcement de ses capacités cyber. Louis Pétiniaud est également rédacteur en chef adjoint et cartographe pour Vues sur le Monde (http://www.vuessurlemonde.com/), un média en ligne participatif, libre et indépendant, et auteur de plusieurs articles (https://www.cairn.info/publications-de-P%C3%A9tiniaud-Louis—117896.htm).

Sa contribution pour le numéro de la revue Hérodote consacré à la "Géopolitique de la Russie" (2017) s’inscrit dans la lignée de ses travaux, et posent la question des rivalités de pouvoir en mer Noire. L’incorporation de la péninsule de Crimée dans la Fédération de Russie en mars 2014 constitue un moment fort dans l’évolution de la politique étrangère russe. La récupération des pleins pouvoirs sur la base militaire de Sébastopol permet par ailleurs à la Russie de renforcer sa présence en mer Noire et en Méditerranée. À l’échelle de la région pontique, cette opération a cependant eu pour effet de susciter de vives inquiétudes dans les plus petits États. Ces craintes, sans pour autant transformer radicalement leur politique extérieure, se sont cependant exprimées dans les textes officiels de Défense de chacun de ces pays. Ces doctrines stratégiques indiquent ainsi comment la perception des acteurs extérieurs change, entre avant et après 2014. L’Otan, particulièrement, est désormais unanimement considérée comme une force de stabilisation indispensable dans la région pontique. Les enjeux de cette manœuvre territoriale sont cependant autant internes qu’externes. En réintégrant la Crimée dans la Russie, le pouvoir russe s’est à la fois assuré un point d’appui stratégique vers le sud et un puissant soutien de la très grande majorité de la population russe.

Biographie mise à jour en 2018



Ses articles pour Diploweb.com :


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mardi 14 août 2018 |