Carte. Indice de puissance militaire et % des dépenses militaires dans le PIB en 2019

Par Hervé THERY, le 8 avril 2022.

Hervé Théry, Directeur de recherche émérite au CNRS-Creda, Professeur à l’Universidade de São Paulo (USP-PPGH). Co-directeur de revue Confins (http://journals.openedition.org/confins/ ) Membre du Conseil scientifique du Diploweb.com.

Comment évaluer la puissance militaire et la mettre en relation avec le % des dépenses militaires dans le PIB ? Qu’est-ce que cela nous apprend du profil des états de la planète ? La carte grand format se trouve en pied de page

Cette figure est extraite d’un article d’Hervé Théry sur Diploweb.com : "La Russie est-elle une grande puissance ? Puissance économique vs. puissance militaire".

Carte. Indice de puissance militaire et % des dépenses militaires dans le PIB en 2019
Cartes. Indice de puissance militaire et % des dépenses militaires dans le PIB en 2019
Cliquer sur la vignette pour agrandir les cartes. Conception et réalisation Hervé Théry
Théry/Diploweb

Pour évaluer la puissance militaire nous avons eu recours un indice élaboré par GlobalFirePower.

Son Power Index ou « indice de puissance [militaire] » tente, selon ses auteurs [1] « de déterminer la capacité des forces armées d’un État donné en recourant à l’analyse de plus de 50 indicateurs relatifs à la défense nationale. L’indice de puissance militaire maximum est de 0,00, un score théorique impossible à atteindre dans le cadre de la formule actuelle. Ainsi, plus la valeur de l’indice est faible et plus la puissance militaire potentielle est élevée. Quelques précisions concernant le calcul de l’indice de puissance militaire :

. L’indice ne repose pas uniquement sur le nombre total d’armes disponibles d’un pays donné, l’accent est également mis sur la diversité de la force de frappe disponible ;

. Si les stocks d’armes nucléaires ne sont pas pris en compte, les puissances nucléaires reconnues ou soupçonnées reçoivent toutefois un « bonus » ;

. Le développement économique des États est intégré à l’analyse ;

. Les facteurs géographiques, la fiabilité logistique, les ressources naturelles et l’industrie locale sont déterminants ;

. La main-d’œuvre totale disponible est un facteur clé car influençant de nombreux autres indicateurs :

. Les États sans littoral ne sont pas pénalisés par l’absence d’une marine militaire, en revanche les forces navales existantes sont pénalisées en cas de manque de diversité des moyens disponibles ;

. Les États membres d’une alliance militaire (par exemple l’OTAN) reçoivent un bonus en raison du partage théorique des ressources ;

. La stabilité financière des États est prise en compte ;

. L’influence diplomatique n’est pas intégrée à l’analyse.

À noter que la méthodologie relative au calcul du Power Index est quasiment revue chaque année afin de prendre en considération les différentes avancées/évolutions technologiques en matière de défense nationale. Aussi, il convient d’appréhender avec précaution toute comparaison de cet indicateur d’une année à l’autre ou durant une période donnée ».

La figure en pied de page associe une carte produite à partir de cet indice (en inversant la gamme de couleurs pour faire ressortir les pays où l’index est le plus faible, et donc la puissance militaire la plus forte), et une carte avec un autre indicateur tiré lui aussi des bases de données de la Banque mondiale, le pourcentage des dépenses militaires dans le PIB en 2019.

Dans les deux cas, la Russie figure simultanément dans le groupe de tête des pays du monde, alors que d’autres sont dans des catégories différentes sur les deux cartes. La Chine est déjà parmi les principales puissances militaires bien que consacrant une moindre part de son PIB aux dépenses militaires, alors que d’autres pays, bien que dépensant beaucoup dans ce domaine, n’obtiennent pas en échange une puissance militaire notable. C’est le cas de pays où les dépenses militaires se dissipent dans des guerres civiles, comme en Libye ou en Colombie, ou des conflits régionaux, comme celui où est engagée l’Arabie saoudite.

Copyright 18 mars 2022-Thery-pour la version en FR/Diploweb.com

Titre du document :
Cartes. Indice de puissance militaire et % des dépenses militaires dans le PIB en 2019

Cliquer sur la vignette pour agrandir les cartes. Conception et réalisation Hervé Théry



Document ajouté le 19 mars 2022
Document JPEG ; 478304 ko
Taille : 1200 x 823 px

Visualiser le document

Comment évaluer la puissance militaire et la mettre en relation avec le % des dépenses militaires dans le PIB ? Qu’est-ce que cela nous apprend du profil des états de la planète ?

Mots clés — Key words

MondeCartes géopolitiquesDéfenseGéopolitiquePIBStratégieEconomie20192022

Vous aussi, construisez le Diploweb !

Une autre façon de construire le Diploweb

Découvrez les livres géopolitiques publiés par Diploweb : des références disponibles via Amazon sous deux formats, Kindle et papier broché

[1Atlasocio, Atlas sociologique mondial, Classement des Etats par puissance militaire, mise à jour 28 février 2022, https://atlasocio.com/classements/defense/puissance-militaire/classement-etats-par-puissance-militaire-monde.php


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le lundi 1er juillet 2024 |