10/2012 Actualité internationale

Par Axelle DEGANS, le 31 octobre 2012  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Agrégée d’histoire, est auteur du livre Les pays émergents : de nouveaux acteurs, Ed. Ellipses, collection CQFD, 2011, et professeure d’histoire, de géographie et de géopolitique en classes préparatoires économiques et commerciales au Lycée Dessaignes (Blois).

Une synthèse de l’actualité internationale d’octobre 2012 qui sera fort utile à tous ceux qui préparent un concours ou veulent pouvoir disposer d’un point de l’actualité géopolitique. Bonne lecture et tous nos voeux de réussite !

Etats-Unis, des élections très serrées

AVANT le débat télévisé du 4 octobre 2012, le président candidat Barack Obama conservait une longueur d’avance dans les sondages sur son challenger républicain Mitt Romney, en dépit d’un taux de chômage historiquement élevé aux alentours de 8%. Ce dernier a, en effet, multiplié les maladresses aussi bien au moment de la mort de l’ambassadeur américain en Libye qu’en qualifiant une partie de l’électorat démocrate d’ « assisté ».
Selon un sondage CNN, réalisé après le débat, 67% des personnes interrogées estiment que Mitt Romney l’a emporté, en particulier en dénonçant une politique démocrate qui aurait « broyé » les classes moyennes, critique que le camp Obama avaient adressé il y a 4 ans à l’administration de G.W. Bush... Il se repositionne au centre de l’échiquier politique, réclamant une baisse d’impôt et davantage de régulation...
Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, rappelle que le système américain favorise les plus riches : alors que le taux d’imposition sur le revenu marginal américain est de 35%, celui de Mitt Romney n’est que de 13%, sans pour autant frauder.

Comment rapprocher les Français des sciences ?

Cette question se pose avec une acuité particulière, car non seulement les « belles années » des facultés de sciences (en terme d’effectifs) sont derrière elles, mais l’enquête Pisa de 2009 classe les Français à la 27ème position pour la culture scientifique, bien après les Allemands ou nos voisins outre-Manche (13ème)...un camouflet pour le pays de Descartes et de Marie Curie. La France organise du 10 au 14 octobre une fête de la Science, fête annuelle pour en assurer la promotion. Cela ne suffit pas. Cédric Villani, médaille Fields 2010, multiplie les interventions (conférences publiques, émissions de télévision ou de radio...) pour promouvoir les mathématiques. On peut espérer que le nouveau prix Nobel de physique attribué au Français Serge Haroche, pour ses travaux sur l’optique quantique, contribuera à réconcilier la population française avec les sciences.

Amérique latine : une nouvelle ère ?

Les autorités colombiennes ont entamé un processus de paix avec les FARC (rebelles marxistes qui multipliaient les enlèvements et participaient au trafic de drogue). La fin de ce conflit qui a fait des centaines de milliers de victimes est peut-être en vue.
Au pouvoir depuis 1999, Hugo Chavez s’est fait le « défenseur du socialisme du XXIème siècle » dans un des plus grand pays pétrolier du monde. Les nouvelles élections présidentielles l’opposent à Henrique Capriles, représentant les anti-Chavez. Celui-ci âgé d’une quarantaine d’années, incarne un renouveau, il est en butte au clientélisme organisé par le président grâce à la manne pétrolière et à sa main mise sur les médias. Hugo Chavez, affaibli par la maladie, avec un bilan économique désastreux et une insécurité accrue... a été réélu avec 54,4% des suffrages.

Les hauts et les bas de l’Europe

Le 8 octobre l’UE s’est doté d’un Mécanisme de européen de stabilité (MES) qui doit aider à lutter contre la crise de la zone euro. Il est doté d’une capacité de prêt de 500 milliards d’euros qui seront proposés aux pays de l’Euroland qui en auront besoin. Ce nouvel approfondissement communautaire se double d’un projet visant la mise en place d’un superviseur bancaire, première pierre pour bâtir une union bancaire.
Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, veut aller plus loin, en dotant l’Europe d’un budget fédéral propre avec à la clé davantage de convergence des politiques économiques.
L’UE reçoit le prix Nobel de la paix en récompense de ses avancées communautaires. Prix controversé alors que l’UE traverse une crise très difficile.
Le 10 octobre EADS et BAE Systems annoncent la fin des négociations de fusion en vue de constituer un champion industriel européen. Si les capitales britannique et française soutenaient ce projet, Berlin s’est montrée très réticente face à ce projet, estimant que ses intérêts (au niveau industriel comme à celui de l’emploi) seraient mieux préservés sans cette fusion. C’est un échec de l’Europe de la défense dont il faudra que les deux entreprises se relèvent. L’Europe des patries a encore de beaux jours devant elle.
C’est dans le contexte de crise économique et de désindustrialisation que le ministre français du redressement industriel, A. Montebourg, estime qu’il faut retourner à davantage de protectionnisme et que Bruxelles doit faire preuve de plus de réalisme. Sa voix rejoint celle d’autres pays européens pour réclamer une réciprocité commerciale avec des pays extra-communautaires concernant l’attribution des marchés publics ou l’assouplissement du cadre réglementaire pour soutenir l’activité industrielle européenne.
En Belgique, la mairie d’Anvers, capitale économique du pays, passe aux mains des séparatistes flamands. Ceux-ci ont réclamé au premier ministre belge, Elio di Rupio de négocier une évolution vers une confédération.
Le premier ministre britannique, David Cameron, propose un exil fiscal pour les Français menacés par une nouvelle taxation à 75%. Le dumping et le déficit d’esprit communautaire sont ainsi réaffirmés.

L’Asie : l’heure de contestations.

Début octobre environ 35 000 Indiens parmi les plus pauvres ont terminé leur « marche pour la justice » par la signature d’un accord avec les autorités pour des réformes agraires.
Des étudiants de Hong Kong manifestent contre l’instauration de cours de patriotisme chinois : une première depuis la rétrocession de cette ville à la Chine populaire en 1997.
La croissance économique chinoise continue de ralentir (7,4% au troisième trimestre 2012) mais semble se stabiliser, la fragilité du système bancaire, elle, inquiète bien plus.
Téhéran est le théâtre de manifestations assez importantes, début octobre, après l’arrestation de vendeurs à la sauvette de dollars. Ce n’est que la goutte d’eau qui a fait débord une coupe déjà bien pleine, en particulier avec la récente dépréciation de la monnaie -le rial- de plus de 40% vis à vis de la devise américaine. L’inflation culmine à plus de 25%, elle explique les émeutes au grand bazar. Cette difficile réalité économique est la conséquence des sanctions prises par l’UE et les Etats-Unis à l’encontre de l’Iran.

Le Proche-Orient une impossible stabilisation ?

Le Liban, à nouveau des heures sombres ? Après un attentat à la voiture piégée, fatal au chef des renseignements de la police Wissam el-Hassan, l’armée nationale s’est déployée dans le secteur sunnite de la capitale pour ramener l’ordre. Saad Hariri veut renverser le gouvernement Mikati, favorable à la Syrie de Bachar el-Assad.
L’émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, s’est rendu dans la bande de Gaza pour une visite historique. Il promet une aide financière de 400 millions de dollars pour les infrastructures à ce fief du Hamas, toujours au ban de la communauté internationale. Cette venue est mal perçue par le Fatah, au pouvoir en Cisjordanie, acteur politique palestinien historique, même si cette aide devrait amener une modération des positions du Hamas.
La Tunisie fête tristement le premier anniversaire de ses élections libres. Le pays connaît des tensions assez vives, alors que les islamistes maintiennent une pression assez forte sur la population de certaines villes.

Monde

780 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde.
La tuberculose a tué 1,4 millions de personnes en 2011. L’OMS estime que le combat contre cette maladie reste « fragile » en raison de problèmes de financement.
L’accès à l’eau potable est un autre défi du XXIème siècle. Ainsi l’approvisionnement en eau des grandes villes indiennes reste aléatoire, quelques heures par jour du fait du délabrement du réseau de canalisation, des fuites (70% de l’eau est « perdue » au sortir des usines de traitement)... Les autorités concèdent à Véolia Environnement la distribution de l’eau dans la ville de Nagpur (près de 3 millions d’habitants). Outre la rénovation du réseau, il faudra apprendre à population à utiliser une eau désormais accessible en permanence pour en avoir une utilisation raisonnée et éviter le gaspillage de ce qui apparaît pour beaucoup comme un miracle. Le prochain grand chantier est celui de Delhi...

Copyright 30 octobre 2012-Degans/Diploweb.com


Plus

. Les synthèses annuelles des Actualités internationales

. Point d’actualité internationale de septembre 2012

. Point d’actualité internationale de novembre 2012


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le lundi 5 décembre 2016 |
#contenu