René CAGNAT

Né le 25 juin 1942 à Tananarive, René Cagnat est écrivain, spécialiste de l’Asie centrale.

Saint- Cyrien (1962-1964), René Cagnat a derrière lui une longue carrière d’officier d’active axée tout d’abord sur une spécialisation montagne (chasseur alpin), puis sur le renseignement opérationnel, enfin et de plus en plus sur la réflexion géostratégique. Attaché militaire adjoint en URSS dès 1970, il découvre l’Asie centrale pour laquelle il se prend de passion. il commande de 1972 à 1974 une compagnie d’infanterie à Berlin-ouest. Affecté de 1975 à 1979 au bureau "économie des pays de l’Est" du Secrétariat Général de la défense nationale (SGDN), il représente la France à certaines réunions du Comité économique de l’OTAN. Il entame alors des études de russe en Sorbonne qu’il mènera jusqu’à la maîtrise. En parallèle, il suit le cursus de l’institut d’Etudes politiques de Paris qu’il achèvera en 1983, sous la direction d’Hélène Carrère d’Encausse, par un doctorat de 3ème cycle consacré au conflit sino-soviétique. Il est alors breveté technique de l’Ecole supérieure de guerre. Après avoir enseigné les relations internationales à Saint-Cyr-Coëtquidan, il est parti en 1985 pour la Bulgarie en tant qu’attaché de défense. Il repart en 1990 avec la même fonction mais , cette fois-ci, en Roumanie. En 1994, il réalise son rêve en devenant attaché de défense en Ouzbékistan et au Kyrgyzstan. Il participe alors à diverses expéditions scientifiques et dirige, notamment, en 1997, un raid autour de la mer d’Aral. En 1999, désireux de rester en Asie centrale, il fait valoir ses droits à la retraite et quitte l’armée avec le grade de colonel.

René Cagnat, entre ses affectations à l’étranger, a rempli à Paris des fonctions d’état-major et de réflexion qui lui ont permis de servir non seulement au Groupe de planification et d’études stratégiques (1982-1983) du cabinet de M. Léotard, quand ce dernier était ministre de la défense, mais aussi au Groupe permanent d’évaluation des situations du SGDN (1988-1989) , et, enfin, à la Délégation aux affaires stratégiques (1993-1994) du ministère de la défense. Les observations qu’il effectuait mais aussi les contacts qu’il entretenait lui ont permis d’écrire divers ouvrages collectifs, notamment "Euroshima, pour une Europe de la défense" (1979) qui fera le tour du monde et sera traduit en chinois, et "La stratégie oblique de l’URSS" (1984). S’intéressant de plus en plus à l’Asie centrale, il a publié avec Michel Jan une monographie "Le Milieu des Empires, entre Chine, URSS et Islam, le destin de l’Asie centrale" (Robert Laffont 1981 et 1990).


Devenu civil, chercheur associé à l’IRIS (Institut des relations internationales et stratégiques) René Cagnat a pu se livrer sans retenue à sa passion : l’exploration de l’Asie centrale métamorphosée en terra incognita après 70 ans de régime soviétique. Il en est résulté La rumeur des steppes (Payot 1999, rééd. 2012). Attiré d’abord par les déserts (Karakoum, Oustiourt, Kyzylkoum), il s’est ensuite orienté plus particulièrement vers les montagnes de la région : monts Célestes, Altaï et enfin Pamir qu’il étudie actuellement. En plus des ouvrages sus-mentionnés, il est l’auteur d’un roman Djildiz ou le chant des monts Célestes (Flammarion, 2003), de deux albums photos chez Transboréal Asie centrale (2001) et En pays kirghize (2006 ; prix Louis Marin 2007), d’un "beau livre" Voyage au coeur des empires : Crimée, Caucase, Asie centrale (photographies d’ Alexandre Orloff, Imprimerie nationale, 2009), d’un guide touristique Asie centrale (Mondéos, 2006), d’un essai Afghanistan, Du djihad au larmes d’Allah : les sept piliers de la bêtise (Editions du Rocher, 2012). Enfin, inquiété par l’évolution de son pays, il vient d’éditer au Rocher (avril 2014, collection « Lignes de feu ») un livre de réflexions intitulé « il était une France, conseils à mes petits enfants ».

René Cagnat est chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite.

Biographie mise à jour en 2014



Ses articles pour Diploweb.com :


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mardi 21 février 2017 |