Grande Europe : revue numérique de la Documentation française

Par Marie-Agnès CROSNIER , Pierre VERLUISE, le 15 novembre 2008  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Marie-Agnès Crosnier est Rédactrice en chef de Grande Europe, Documentation française. Propos recueilli par Pierre Verluise, directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Revue numérique, Grande Europe veut rendre compte de l’actualité politique, économique et sociale dans les 49 pays du continent européen. La rédaction entend s’adresser à un public aussi large que possible et se donne donc pour tâche d’informer le citoyen sur ses voisins européens, leurs scènes et acteurs économiques, leurs succès et mécomptes économiques, leurs modes de vie, leurs débats de société...

Un projet éditorial qui prend acte de la nouvelle géopolitique du continent européen et tire le meilleur parti des nouvelles technologies.

Pierre Verluise : Quel est le projet éditorial de Grande Europe ?

Marie-Agnès Crosnier : Cette nouvelle revue, numérique, de la Documentation française a pour mission de rendre compte de l’actualité politique, économique et sociale dans les 49 pays du continent européen. Pourquoi 49 ? Parce que, parmi les différentes acceptions de l’Europe, c’est celle dont le champ géographique est le plus étendu qui a été retenue, celle du Conseil de l’Europe à laquelle ont été rattachés, ici, deux pays non membres, la Biélorussie et le Kosovo. Ce choix allait de soi : née des cendres du Courrier des pays de l’Est, publication qui s’est consacrée durant une quarantaine d’années à l’URSS et aux « démocraties populaires », puis aux Etats successeurs, Grande Europe vient rappeler qu’un continent coupé en deux pendant plus d’un demi siècle a, enfin, retrouvé sa « cohérence géographique ».
Grande Europe entend s’adresser à un public aussi large que possible et se donne donc pour tâche d’informer le citoyen sur ses voisins européens, leurs scènes et acteurs économiques, leurs succès et mécomptes économiques, leurs modes de vie, leurs débats de société, leurs difficultés, etc.

P. V. : Quelle est la programmation des prochains mois et qui sont vos auteurs ?

M.-A. C : Grande Europe se compose de dossiers traitant d’une problématique au travers de plusieurs articles à périodicité trimestrielle et, dans les mois intercalaires, de focus constitués de quatre articles portant chacun sur une question politique, économique et sociale dans un des pays du continent européen.

Le premier numéro, qui a été mis en ligne mi-octobre 2008 et est en accès libre, présente un dossier sur les frontières, thème qui, plus que tout autre, permet d’évoquer le périmètre de la revue. [Cf. lien en bas de page] En outre, du point de vue de ses frontières, l’Europe a ceci de particulier qu’elle est le plus neuf des continents, puisque près des trois quarts de leurs tracés ont été définis au XXe et au début du XXIe siècles !

Le dossier suivant, en janvier 2009, s’interrogera sur l’existence ou non en Europe d’un modèle familial dominant en s’appuyant sur diverses expériences tant en ce qui concerne la composition de la famille que les solidarités intergénérationnelles ou les politiques publiques.
En avril 2009, Grande Europe s’intéressera aux villes-capitales européennes en se penchant sur la question de leur légitimité.
La première livraison de la série des focus, avec des contributions sur la nouvelle gauche en Allemagne, les tribulations de British Petroleum en Russie, la pénurie d’eau en Espagne, l’immigration polonaise en Grande-Bretagne et en Irlande, est, depuis le 13 novembre 2008, proposée à l’achat au prix de 3,50 euros l’article. Au sommaire de décembre 2008, la situation économique au Portugal, la crise politique en Ukraine, la jeunesse en Turquie, l’enseignement secondaire en Finlande.

Quant à l’équipe de rédaction, elle est constituée par les analystes du Courrier des pays de l’Est qui ont donc élargi leurs domaines d’expertise et auxquels viennent prêter main forte quelques collègues des services documentaires. Les auteurs extérieurs sont, comme le veut la tradition à la Documentation française, majoritairement des enseignants-chercheurs, des doctorants et des journalistes.

P. V. : Grande Europe est une revue numérique payante. Quel est votre modèle économique ?

M.-A. C : Les avantages du numérique sur le papier sont incontestables : la chaîne éditoriale est raccourcie et permet de ce fait une plus grande réactivité à l’actualité, l’utilisation de la quadrichromie ne peut se voir opposé un quelconque interdit d’ordre financier, l’écrit austère peut être animé et mis en valeur par des cartes, des photos et autres illustrations, voire du son. Ceci étant, le véritable défi que doit relever Grande Europe est d’attirer et de fidéliser un public prêt à payer pour disposer d’informations à la fiabilité garantie, décryptées et contextualisées par un expert en la matière. Là réside l’inconnue, de taille, pesant sur l’avenir de Grande Europe, comme sur celui de bien d’autres publications numériques, car le modèle économique payant n’a pas encore fait la preuve de sa viabilité.


PS : 2012, la publication de cette revue a été suspendue. La Documentation a lancé une autre revue, P@ge Europe, disponible gratuitement sur son site.


Pour la mise en perspective des élargissements de l’Union européenne, voir aussi le livre de Pierre Verluise, Fondamentaux de l’Union européenne. Démographie, économie, géopolitique. Préface du recteur G.-F. Dumont. 10 cartes, 28 graphiques, bibliographie, index. Coll. Référence géopolitique. Paris : Ellipses, décembre 2008, 160 p. Voir


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le jeudi 1er décembre 2016 |
#contenu