Vers un Internet russe ?

Par CASSINI, Florian CARRELET, le 3 décembre 2015  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Le cabinet de conseil CASSINI, spécialisé dans l’analyse géopolitique et cartographique, propose une étude réalisée conjointement avec Florian Carrelet, Master 2 recherche à l’Institut Français de Géopolitique.

La géopolitique de l’Internet est un axe majeur de la transformation du monde. Voici trois cartes inédites pour présenter "La Russie et la crainte d’un Internet sous domination occidentale" ; "Moscou et la Sibérie, centres d’un Internet russe en mutation" ; "L’Internet russe : l’émergence d’une puissance régionale".

La Russie et la crainte d’un Internet sous domination occidentale (carte I)

Les 23 et 24 avril 2014 s’est tenue à São Paulo la conférence NetMundial, en présence de 900 participants, dont 111 pays, avec l’objectif de poser un cadre législatif mondial pour encadrer Internet.
À cette occasion, le principe de multistakeholderism, une gouvernance d’Internet donnant la parole aux gouvernements mais également à la société civile et au secteur privé, s’est imposé. Autre élément important : le communiqué final de la conférence n’a pas explicitement condamné la surveillance de masse ni défendu la neutralité du Net.

Vers un Internet russe ?
Carte. La Russie et la crainte d’un Internet sous domination occidentale
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte. Conception : F. Carrelet pour Cassini/Diploweb.com

La peur d’un Internet occidentalisé

Pour Moscou, la gouvernance multi-acteur et l’absence de condamnation explicite de l’espionnage de masse de la quasi-totalité des pays de l’OCDE renforcent la position dominante américaine dans le cyber-espace. Washington dispose en effet d’une influence considérable dans le domaine des normes, des infrastructures (concentration des data centers), du matériel informatique, et des services (via les géants du Net comme Google ou Facebook).

En outre, des alliances avec des États alliés lui permet d’accroître ses moyens de cyber-surveillance, comme l’accord UKUSA, un réseau d’espionnage qui lie les pays anglo-saxons dans le cyber-renseignement.

Pour l’ensemble de ces raisons, Moscou, dont les capacités dans le domaine de l’Internet sont bien moindres, conteste les conclusions de la conférence NetMundial.

Moscou et la Sibérie, centres d’un Internet russe en mutation (carte II)

Jusqu’à la chute de l’URSS, le secteur de l’informatique fait l’objet d’un contrôle drastique et d’une paranoïa de la part des autorités. La période du capitalisme sauvage qui s’ensuit voit bien des dynamiques publiques et privées se mettre en place, mais elles ne porteront leurs fruits qu’au début des années 2000. Ainsi, en 1999, 1% de la population russe utilise Internet contre 35,8% aux États-Unis.

PNG - 242.4 ko
Carte. Moscou et la Sibérie, centres d’un Internet russe en mutation
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte. Conception : F. Carrelet pour Cassini/Diploweb.com

Développement de l’Internet

Ce n’est qu’avec l’ancrage du capitalisme au sein de la société russe qu’Internet s’est démocratisé car les intérêts économiques liés au commerce international, concentrés à Moscou, nécessitaient l’utilisation d’un réseau de télécommunication performant. Aujourd’hui, le pays comble son retard en matière de connectivité Internet, et tente de gommer les disparités territoriales.

À l’ouest, où se concentrent les populations et les centres de pouvoir, le réseau est performant et d’importants investissements sont réalisés dans la construction de data center pour stocker et protéger les données des citoyens et de l’administration russe.

Tandis qu’à l’est, en Sibérie notamment, des antennes satellitaires sont installées pour étendre le réseau et ouvrir de nouvelles perspectives avec les pays voisins.

L’Internet russe : l’émergence d’une puissance régionale (carte III)

Depuis quelques années, le gouvernement russe est en train d’établir un cadre législatif favorable et, par l’intermédiaire de Rostelecom, la compagnie nationale des télécommunications, un monopole économique sur la totalité des infrastructures qui servent au fonctionnement d’Internet en Russie.

JPEG - 360.5 ko
Carte. L’Internet russe : l’émergence d’une puissance régionale
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte. Conception : F. Carrelet pour Cassini/Diploweb.com

Une vision régionale

En parallèle, Moscou met ses infrastructures Internet à disposition des pays alentours (Mongolie, Kazakhstan, Ukraine, Biélorussie, etc.), dans le but d’affirmer son influence régionale.

Dans le même temps, par l’intermédiaire d’autres sociétés sous contrôle gouvernemental comme VKontakte (l’équivalent russe de Facebook), Yandex (l’équivalent russe de Google), Elbrus et Baïkal (fournisseurs de matériels informatiques), Moscou organise un véritable écosystème de l’Internet russe qui se pose en concurrent des géants américains. Ainsi, faute de s’imposer dans le cyberespace mondial, le Kremlin tente de reprendre le contrôle de l’Internet et des flux de données à une échelle nationale (la Russie) et régionale (Asie, Europe de l’est).

Copyright Décembre 2015-Carrelet/Diploweb.com


Plus

Les cartes de l’Internet russe haute qualité au format pdf

PDF - 666.1 ko
Carte. La Russie et la crainte d’un Internet sous domination occidentale
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte. Conception : F. Carrelet pour Cassini/Diploweb.com
PDF - 650.9 ko
Carte. Moscou et la Sibérie, centres d’un Internet russe en mutation
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte. Conception : F. Carrelet pour Cassini/Diploweb.com
PDF - 416.6 ko
Carte. L’Internet russe : l’émergence d’une puissance régionale
Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte. Conception : F. Carrelet pour Cassini/Diploweb.com

CASSINI

Le cabinet de conseil CASSINI est spécialisé dans l’analyse géopolitique et cartographique. Voir le site de CASSINI


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le samedi 3 décembre 2016 |
#contenu