L’Ethiopie, un pays atypique

Par Sonia LE GOURIELLEC , le 15 novembre 2009  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Doctorante en sciences politiques à l’Université Paris V

L’ETHIOPIE est l’un des plus vieux Etats d’Afrique et le plus grand des pays de l’Est africain avec un million de km² et près de 80 millions d’habitants. Il comprend de nombreux atypismes.

Tout d’abord de part sa diversité géographique. De la dépression des Danakil, sous le niveau de la mer, aux sommets dépassant les 4000 mètres d’altitude en passant par les hauts plateaux et les savanes…

L'Ethiopie, un pays atypique

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : Vue du Parc National du Simien, dans le Nord, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Ensuite de part son histoire. Seul pays d’Afrique à n’avoir pas été colonisé (victoire de l’empereur Menelik sur les Italiens à Adoua en 1896), ses hauts plateaux abritent l’héritage de l’ancienne Afrique chrétienne (copte). Près de la moitié de la population éthiopienne est chrétienne.

JPEG - 25.7 ko

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : Beta Ghiorghis (la Maison de Saint-Georges), l’une des églises entièrement creusées dans la roche volcanique à Lalibela, aussi appelée la nouvelle Jérusalem.

L’Ethiopie a aussi une histoire récente violente. Hailé Sélassié, le dernier représentant de la dynastie salomonide (Ménélik 1er serait le fils du Roi Salomon et de la Reine de Saba) est chassé du pouvoir par Mengistu en 1974.

JPEG - 23.1 ko

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : L’un des châteaux de Gondar, capitale des souverains éthiopiens du XVIIème au XIXème siècle.

Une longue guerre civile s’en suit jusqu’à l’arrivée au pouvoir du Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (FDRPE) de Meles Zenawi, toujours à la tête de l’Etat.

JPEG - 19.6 ko

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : Les routes du Nord sont jalonnées de carcasses de chars, héritages de la guerre civile.

L’Ethiopie est un pays pauvre…

95% des Ethiopiens vivent avec moins de 2 dollars par jour, 65% n’ont pas accès à l’eau salubre et plus de 80% n’ont pas l’électricité. 90% des habitants dépendent de l’agriculture qui se concentre sur les hauts plateaux, où l’on cultive des céréales (orge, blé, sorgho, millet, maïs), mais surtout le café, dont l’Ethiopie est le premier pays exportateur en Afrique.

JPEG - 17.4 ko

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : La terre se travaille encore avec une charrue et des bœufs

… mais stratégique

L’Ethiopie est au cœur du nouveau grand jeu mené par la Chine et les Etats-Unis en Afrique. Ces derniers craignent de voir une « talibanisation » de la région et soutiennent l’Ethiopie pour mener des interventions armées contre les islamistes Somaliens. La lutte contre le terrorisme a commencé sous Clinton à la suite des attentats du 7 août 1998 contre les ambassades américaines de Dar es Salam et de Nairobi.

JPEG - 20.6 ko

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : Ancienne ambassade américaine à Nairobi cible d’un attentat en 1998

La Chine a construit à Addis Abeba sa seconde plus grande représentation dans le monde (après l’Inde). Elle explore le pétrole et le gaz dans l’Ogaden à l’Est du pays et investit massivement (routes, barrages, télécommunication).

JPEG - 20.6 ko

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : Travaux dans une rue d’Addis Abeba. Le China Road and Bridge Group (CRBC) a aussi achevé en 2003 le périphérique de la ville.

JPEG - 18.1 ko

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : Dans les gorges du Nil, à gauche le vieux pont bâti par les Italiens (2 véhicules ne peuvent pas s’engager en même temps) et à droite le nouveau pont inauguré en 2010. Ces ponts reliant les provinces du Choa et du Godjam sont stratégiques pour l’économie du pays.

Le Nil Bleu, un des affluents du Nil, prend sa source en Ethiopie. Il est responsable de 85% de son flux. L’irrigation et la production hydro-électrique constituent les principaux enjeux de ce fleuve et la question du partage des eaux du Nil est majeure en Afrique de l’Est depuis des décennies. Le sort de l’Egypte est lié aux décisions prises par les pays en amont. A plusieurs reprises, les tensions entre l’Egypte et l’Ethiopie ont failli dégénérer.

JPEG - 18.1 ko

Photo Ethiopie - Le Gouriellec : Les chutes du Nil Bleu. Depuis quelques années l’alimentation d’un barrage détourne une majorité des eaux du fleuve amputant les chutes aux trois quarts.

Copyright texte et photo Le Gouriellec-novembre 2009/diploweb.com


Plus Le blog animé par Sonia Le Gouriellec, Good Morning Africa Voir

Pourquoi et comment faire un don au Diploweb ?


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

Directeur, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb.com (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mercredi 28 septembre 2016 |
#contenu