Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu’où ? Pierre Verluise, éd. Argos

Par Catherine DURANDIN, le 6 janvier 2014  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Ecrivain, historienne. Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, Agrégée d’Histoire, Docteur es Lettres. Diplômée de roumain, INALCO. Auditrice IHEDN, 37 éme session. Conseiller scientifique du Centre géopolitique.

Pierre Verluise marque un coup de maître avec cet ouvrage à double entrée, manuel de géopolitique et essai sur les frontières Est et Sud de l’Europe : informer, renseigner avec rigueur, et faire bouger les esprits hors des discours politiquement corrects d’auto-satisfaction.

Catherine Durandin présente le livre de Pierre Verluise, Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu’où ?, illustré de 20 cartes en couleur, éd. Argos, diffusion Puf, 2013, 192 p. ISBN : 9 782366 140064

AVEC son nouvel ouvrage, Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu’où ? (éd. Argos) Pierre Verluise nous propose un excellent outil de travail. Et plus, il s’agit d’une réflexion et d’une participation au débat portant sur les axes lourds de l’évolution contemporaine de l’Europe, ses rapports à la Russie et avec l’espace méditerranéen… Pour conclure sur un plaidoyer autour de l’Europe que nous voulons.

L’ouvrage, 192 pages, d’un format agréable est très soigneusement édité, avec des cartes nombreuses et claires mais aussi des encadrés de mises au point sur des thèmes soulignés qui sont autant de points de vue, tels que la dépendance russe aux hydrocarbures, la crise démographique, C. Ashton contestée, ou de rappels, pour mémoire, tel que la Turquie membre de l’OTAN depuis 1952…

Le point sur les pays candidats à l’Union européenne et le Service européen pour l’action extérieure

La première partie, consacrée aux prochains élargissements, est de facture classique : elle prend en compte la maturation des exigences de la Commission européenne depuis 2011, la volonté de renforcer chez les candidats le respect de l’Etat de droit : « La Commission proposera une nouvelle approche en ce qui concerne les questions liées à l’appareil judiciaire et aux droits fondamentaux, ainsi qu’à la justice et aux affaires intérieures », note l’auteur qui évoque l’expérience acquise dans les négociations d’adhésion avec la Croatie. L’on pourrait sans doute ici rappeler les déceptions et désillusions engendrées par les entorses aux droits et la lenteur inefficace de la lutte contre la corruption en Roumanie et en Bulgarie…

Les candidats officiels et potentiels à l’adhésion sont présentés brièvement, avec rigueur, à partir - le plus souvent - de sources tirées des rapports de la Commission. Pour chaque candidat, le taux de perception de la corruption est donné. Certaines remarques portent, Pierre Verluise pédagogue manie la comparaison, ce qui aide à prendre la mesure de l’état des lieux, sociétés et mentalités. Citons cette remarque à propos de l’Albanie : « Le pays affiche un indice de perception de la corruption de 3,1 sur 10, ce qui le place au niveau du royaume de Swaziland ». L’Albanie est toutefois « devancée » par le Kosovo, pays le plus corrompu de tous les candidats officiels ou potentiels de l’UE.

La candidature turque est traitée de manière très fine, hors de toute position délibérément partisane, éclairée par une carte en couleur très utile à la légende interrogative, La politique étrangère turque : retour en Orient ?

L’ouverture vers le débat et une sorte de cheminement du style manuel de géopolitique à une posture qui relève de l’essai, intervient en chapitre 3 avec la question « Quel Service européen pour l’action extérieure » ? Quelques formules ébranleront le lecteur : « Qui se souvient d’une prise de position percutante de C. Ashton durant les printemps arabes ? » La faiblesse de l’UE est-elle le fait des institutions ou relève t-elle tout simplement de l’absence d’une volonté communautaire supra nationale ? Pierre Verluise évoque, humour ou constat lucide, une 28e diplomatie !

Quelles frontières orientales ?

La deuxième partie de l’ouvrage interroge : relations UE/Russie, UE/Ukraine, et quel partenariat oriental ? La méthode retenue par l’auteur anime le texte et en rend la lecture aisée : il fait appel à l’intervention indirecte en note, ou directe dans le suivi du propos, à des spécialistes incontournables tels que Jean Sylvestre Mongrenier, Florent Parmentier, Céline Bayou ou encore Philippe de Suremain, ambassadeur de France en Ukraine de 2002 à 2005, qui prend la parole.

Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu'où ? Pierre Verluise, éd. Argos

Quelles relations avec le Sud ?

La troisième partie présente les relations avec le Sud. Les cinquante dernières pages de l’ouvrage sont, comme en un crescendo, très engagées : retour critique sur les débuts biaisés de l’Union pour la Méditerranée et prise de position : « N’en déplaise aux inspirateurs de ce projet, la politique communautaire ne se décide pas sur les estrades électorales »… Et évocation critique d’une UE peu visible et aveugle, lorsqu’il s’agit de la politique européenne d’aide au développement. Ces pages sont à méditer ! Le pays qui reçoit le plus de fonds communautaires – le Maroc – se voit consacré un chapitre sans complaisance.

Avec cet ouvrage à double entrée, manuel de géopolitique et, à la fois, essai sur les frontières Est et Sud de l’Europe, Pierre Verluise marque un coup de maître : informer, renseigner avec rigueur, et faire bouger les esprits hors des discours politiquement corrects d’auto satisfaction.

L’UE s’étend, mais quelle Europe voulons-nous ? L’auteur rejette l’euroscepticisme et plaide pour une réappropriation du sujet, du et des projets, par les citoyens. C’est à ces citoyens qui ont besoin de SAVOIR que ce livre s’adresse.

Copyright 6 février 2013-Durandin/Diploweb
Sous réserve de ne pas être modifié, ce texte peut-être reproduit à titre gratuit.


Plus

Pierre Verluise, Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu’où ? Illustré de 20 cartes en couleur, éd. Argos, diffusion Puf, 2013, 192 p. ISBN : 9 782366 140064

Pourquoi et comment faire un don au Diploweb ?


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

Directeur, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb.com (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mercredi 21 septembre 2016 |
#contenu