Géopolitique. La Biélorussie : dernière « dictature » d’Europe

Par Caroline LEGUY , le 1er juin 2006  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Responsable du Centre de documentation
Institut supérieur d’Interprétation et de Traduction (ISIT) - Paris

DEPUIS L’INDEPENDANCE proclamée par le Parlement biélorusse le 25 août 1991, la Biélorussie (ou Belarus) reste dominée par la problématique Est-Ouest imposée par la Russie, qui prend une dimension nouvelle depuis l’élargissement de l’UE et de l’OTAN aux pays de l’Est.

Depuis l’élection du Président Alexandre Loukachenko en 1994, la Biélorussie est très isolée sur la scène internationale à l’exception de ses rapports avec la Russie. De fait, le 24 novembre 1996 a été adopté un référendum lui permettant de prolonger de deux ans le terme de son mandat alors que la loi électorale biélorusse ne le permettait pas. En 2004, un second référendum portant sur la modification de la Constitution lui ouvre le droit de se représenter en 2006 pour un troisième mandat consécutif, renforçant et légitimant l’autoritarisme du président biélorusse.

Depuis 2004, la situation des droits de l’homme s’est fortement dégradée en Biélorussie, le gouvernement poursuivant sa politique d’ « étouffement » de la société civile et de l’opposition. Considérée comme la dernière « dictature » d’Europe, la Biélorussie est aussi le seul pays européen à n’avoir pu rejoindre le Conseil de l’Europe.

Sur un plan économique, la Biélorussie, largement dépendante de la Russie concernant les ressources énergétiques, a signé en 1997 le traité de l’ « Union de la Biélorussie et de la Russie » visant à créer un Etat unifié tout en permettant aux deux pays de conserver leur souveraineté nationale. Membre actif des accords de la CEI depuis 1991, la Biélorussie compense ses relations difficiles avec l’Union européenne en se tournant vers le Moyen-Orient (Syrie, Iran…).

Le 19 mars 2006, Alexandre Loukachenko est réélu président de la République du Belarus. Suite à cette élection présidentielle jugée frauduleuse par la communauté internationale, marquée notamment par l’arrestation de candidats de l’opposition, l’OTAN a décidé le 30 mars 2006 de réévaluer son partenariat avec la Biélorussie. Les relations de l’Union européenne avec le Belarus continuent de dépendre des progrès réalisés en vue de la démocratisation du pays.

Nous vous proposons d’accéder maintenant à un dossier en ligne.

Vous trouverez dans ce dossier documentaire les rubriques suivantes :
Documents officiels, études géopolitiques, politique intérieure, politique extérieure, politique européenne, démographie, géographie, dossier de presse, chronologie, bibliographie, revue de sites, cartes, photographie.

Voir le dossier en ligne sur le site de l’ISIT.


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le lundi 5 décembre 2016 |
#contenu