"Démographie politique. Les lois de la géopolitique des populations", par G-F. Dumont

Par Seydou KANTE, le 1er octobre 2007  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Doctorant

Paris : Ellipses, 2007, 498 p.
L’ouvrage est rédigé dans un style clair, précis et agréable à lire.

VOICI UN LIVRE ESSENTIEL qui, de manière inédite, effectue une avancée majeure dans la connaissance géopolitique. En effet, à travers une méthode expérimentale recourant à l’histoire politique et géopolitique ancienne, mais également contemporaine, de l’ensemble des pays et des régions du monde, Gérard-François Dumont met en place des argumentations solides qui aboutissent à des lois. Cet ouvrage permet aussi de mieux comprendre et de mieux cerner la géopolitique mondiale hier, aujourd’hui et demain en ciblant ses acteurs clé, c’est-à-dire les Hommes.

Auparavant recteur d’Académie, membre de section du Conseil économique et social, expert à plusieurs reprises du Comité économique et social européen, Gérard-François Dumont, professeur à la Sorbonne, est président de la revue Population et Avenir [1] et membre du conseil scientifique de diverses revues et institutions en France et à l’étranger. Après de nombreuses publications notamment sur les évolutions démographiques, dont ses livres Les migrations internationales (Editions Sedes) ou Les populations du monde (Éditions Armand colin), son nouvel ouvrage Démographie politique est une véritable somme indispensable pour toute personne s’intéressant à la géopolitique ou désirant acquérir des bases essentielles en démographie politique.

Un style clair, précis et agréable à lire…

L’ouvrage est rédigé dans un style clair, précis et agréable à lire. En conséquence, bien que se présentant comme le véritable premier traité de géopolitique des populations, sa lecture peut être chaudement recommandé à un large public : toute personne avide de culture générale, historiens, géographes, hommes politiques, administrateurs de collectivités territoriales, investisseurs, militaires... Il faut aussi le recommander aux enseignants, étudiants ou lycéens, car c’est un outil pédagogique innovant pour les enseignants et un très bon support pour les étudiants qui préparent des examens ou des concours, où des questions démographiques, politiques ou géopolitiques sont au programme.

Comme il est impossible de résumer cette véritable somme, nous présenterons seulement ci-après, de façon succincte, le premier chapitre qui précise le contenu de la démographie politique et l’une des lois démontrées parmi les dix lois de géopolitique des populations mises en évidence par Gérard-François Dumont.

…pour comprendre l’utilité de la démographie politique…

Le chapitre 1 montre comment il faut répondre à la question de l’intitulé du livre : « Qu’est ce que la démographie politique » ? L’auteur montre, à travers deux schémas simples et très instructifs (pp 25 et 27), que la démographie politique, composante des sciences sociales, est le fruit de « deux branches communicantes » : la géographie politique et la géographie de la population. La démographie politique bénéficie de la double faculté d’analyse : une interrelation entre politique et population, ajoutées à cela, des causes démographiques pouvant engendrer des conséquences politiques et inversement.

La démographie politique est donc définie comme l’étude des « interrelations entre les questions de population et tout ce qui est relatif à la cité ou l’Etat ».

Cependant pour être efficace, la démographie politique doit identifier des obstacles, ceux liés à ses fondements démographiques et donc appliquer une méthode combinant plusieurs procédés efficaces pour les analyser en terme de temps long (génération…) afin d’observer les véritables « interrelations » entre les réalités démographiques et géopolitiques. Ainsi se trouve définitivement fondées par Gérard-François Dumont à la fois la démographie politique et sa méthode permettant ensuite de mettre en évidence les dix lois de la géopolitique des populations : les lois du nombre, des groupes humains, de stimulation et de langueur, générationnelle et du genre, du différentiel, d’attirance, de repoussement, des diasporas.

… et démontrer « les dix commandements de la géopolitique des populations »

Prenons l’exemple de la loi des diasporas. Le terme diaspora a été appliqué originellement à la communauté juive contrainte à l’exil. Mais l’auteur démontre que, au XXIe siècle, ce terme diaspora doit être généralisé car les mouvements migratoires ont augmenté avec le développement des moyens de transport à longue distance et la baisse du coût des voyages. Les nouvelles technologies de l’information permettent aux différents groupes diasporiques de rester en contact permanent avec leurs pays d’origine ou celui de leurs ancêtres. Aussi Gérard-François Dumont définit-il une diaspora comme « un ensemble d’individus vivant sur un territoire avec lequel ils entretiennent des relations régulières, symboliques ou mythologiques » et souligne combien il convient désormais d’insister sur les processus de « diasporisation » qui entraînent des effets géopolitiques diversifiés. En effet, d’une part, les diasporas participent à la vie politique, socio-économique et culturelle du pays où elles ont leur domicile. Elles peuvent en conséquence influencer la géopolitique du pays où ils se trouvent : vote majoritaire des Américains d’origine cubaine pour les Républicains, reconnaissance du génocide arménien en France… Mais Gérard-François Dumont démontre aussi que les diasporas peuvent être utilisées et instrumentalisées, volens nolens, à des fins géopolitiques internes par le pays où elles résident : exemples les diasporas libanaise en Afrique ou chinoise en Asie de sud-est, qui sont parfois victimes d’exaction et de pillages. D’autre part, les diasporas peuvent exercer un rôle majeur dans les relations géopolitiques, entre leur pays d’accueil et leur territoire d’origine, comme le montre la création étatique de l’Erythrée…. Certaines, notamment en jouant souvent le rôle de bailleurs de fond de leurs pays d’origine, y ont une réelle influence géopolitique.

Ainsi, l’examen détaillé du fait diasporique et du rôle des diasporas, dont les divers aspects géopolitiques sont analysés, nous oserons dire décortiqués, et mis en évidence par de nombreux exemples, aboutit à la « loi des diasporas » selon laquelle tout groupe diasporique exerce des effets géopolitiques sur son pays d’accueil, sur son pays d’origine ainsi que sur les relations géopolitiques de ces deux pays. L’auteur démontre ainsi qu’il résulte de cette loi des diasporas combien ces dernières sont des acteurs majeurs et essentiels de la compréhension géopolitique.

Selon la même méthode expérimentale, Gérard-François Dumont présente neuf autres lois. Une conclusion très charpentée montre enfin, à l’appui d’exemples précieux, comment ces lois peuvent se combiner et énonce « les dix commandements de la géopolitique des populations » qui, à eux seuls, valent la lecture de ce livre essentiel.

Enfin, l’ouvrage se termine par un lexique très détaillé de démographie politique, avec la définition explicitée des terminologies utilisées et un index géographique qui comprend plus de 120 entrées où l’on retrouve des villes et des pays de tous les continents.

Le site des éditions Ellipses


Note :

[1] Population & Avenir, 35 Avenue Mac Mahon 75017 Paris, France.

Le site de Population & Avenir

Pourquoi et comment faire un don au Diploweb ?


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

Directeur, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb.com (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le dimanche 25 septembre 2016 |
#contenu