Accueil  > Asie > Chine

Chine - "Les trente ans qui ont changé la Chine (1980-2010)", C. Puel, éd. Buchet Chastel

Par Emmanuel LINCOT, le 9 février 2011  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Fondateur de la Chaire des Études Chinoises Contemporaines de l’Institut Catholique de Paris, Emmanuel Lincot est co-rédacteur en chef de la revue Monde Chinois et spécialiste d’histoire culturelle chinoise contemporaine

Géopolitique de la Chine. Etendue sur un très large spectre, la diplomatie chinoise s’est totalement renouvelée depuis 1989. Elle a su jouer de l’attrait qu’exerce la Chine auprès des investisseurs étrangers, pour imposer ses conditions lors de la normalisation avec la plupart des démocraties occidentales. En étudiant la complexité de ces enjeux, Caroline Puel livre une synthèse magistrale sur l’histoire contemporaine de la Chine qu’il faut recommander à toute personne s’intéressant à ce grand pays.

Présentation par Emmanuel Lincot du livre de Caroline Puel, Les trente ans qui ont changé la Chine (1980-2010), Paris, Buchet Chastel, 2011, 523 p.

IL est parfois salutaire de lire ou de relire l’analyse rigoureuse des grands journalistes sur la Chine. On pense à Robert Guillain et Francis Deron bien sûr ou Caroline Puel dont le dernier ouvrage, Les trente ans qui ont changé la Chine est des plus pénétrants.

Caroline Puel a fondé le bureau de Libération en Chine et celui du Point dont elle est toujours la correspondante. Elle a reçu le prix Albert Londres pour ses reportages sur ce pays qu’elle sillonne depuis près de trente ans.

Saisir le Zeigeist, le temps qu’il fait, à Pékin et dans ses provinces mais aussi l’impact des réformes entreprises par Deng Xiaoping sur l’échiquier mondial et l’évolution du régime est l’objet de cette étude très dense qui allie des témoignages personnels à une observation distancée des événements.

Trente années de croissance vertigineuse ont un prix

Sur le plan économique, Caroline Puel montre comment la Chine, encore miséreuse au sortir de la Révolution Culturelle, s’est hissée au deuxième rang mondial. Après trente années de croissance vertigineuse, tirée par les exportations et les investissements étrangers, la Chine dispose à présent des premières réserves de change mondiales et elle est devenue le banquier des Etats-Unis. « Pékin, note-t-elle, a maintenant la volonté de passer à un meilleur système de redistribution et de développer, une ‘économie verte’ axée sur les énergies propres et les nouvelles technologies » (p. 465).

Car le décollage économique chinois s’est fait au prix d’un coût humain et d’une pollution gigantesques, ainsi que d’un incroyable gaspillage des ressources du patrimoine. Ce sont ces défis que devront relever Xi Jinping, récemment désigné comme successeur du Président Hu Jintao.

Redistribution des cartes

Si la Chine est confrontée à des problèmes très réels (jacqueries, absence de protection sociale, revendications identitaires et ethniques…), elle ne s’est pas moins dégagée du peloton de tête des gagnants de ce gigantesque bouleversement que représente la crise financière. C’est ce dynamisme qui permet à la Chine de redistribuer les cartes et d’imposer ses volontés dans le domaine stratégique : politique de développement en Afrique, question nord-coréenne, réforme des Nations Unies. Parallèlement, « l’ouverture de lignes aériennes directes entre la Chine et Taïwan, ainsi qu’entre la Chine et l’Angola le 15 décembre - 2010 - souligne à quel point le ralentissement mondial précipite des évolutions qui se dessinaient depuis des années » (p. 394).

Accélération de l’histoire d’une part, accélération de la médiation de l’autre, car la Chine dispose, en la matière, d’une très riche expérience qui lui aura permis, au cours de ces trois dernières décennies, de participer - dans un premier temps - aux principaux événements culturels et médiatiques internationaux (festivals cinématographiques, biennales d’art contemporain…) avant d’en devenir l’un des organisateurs majeurs (jeux olympiques de Pékin, exposition universelle de Shanghai).

Rhétorique

L’ouvrage de Caroline Puel consacre une large place à ces aspects qui ont accompagné, à grand renfort de rhétorique, l’« ascension pacifique de la Chine ». De ce point de vue, les années croisées France-Chine (2004-2005) auront constitué un banc d’essai pour une diplomatie culturelle chinoise en pleine restructuration. Elle est depuis lors acquise au multilatéralisme. Pékin a réédité, en effet, cette opération avec la Russie, puis la Grèce et l’Italie.

Etendue sur un très large spectre, la diplomatie chinoise s’est totalement renouvelée depuis 1989. Elle a su jouer de l’attrait qu’exerce la Chine auprès des investisseurs étrangers, pour imposer ses conditions lors de la normalisation avec la plupart des démocraties occidentales. En étudiant la complexité de ces enjeux, Caroline Puel livre une synthèse magistrale sur l’histoire contemporaine de la Chine qu’il faut recommander à toute personne s’intéressant à ce grand pays.

Copyright Février 2011-Lincot/Diploweb.com


Présentation par l’éditeur du livre de Caroline Puel, Les trente ans qui ont changé la Chine (1980-2010), Paris, Buchet Chastel, 2011, 523 p.

Chine - "Les trente ans qui ont changé la Chine (1980-2010)", C. Puel, éd. Buchet Chastel

En l’espace de trente ans, le visage de la Chine s’est totalement modifié. De l’Empire communiste exsangue qui pansait ses plaies à la mort de Mao, après un siècle et demi de troubles, elle est devenue en 2010 la deuxième puissance économique mondiale et sera sans doute la première d’ici quelques années. Elle retrouve de ce fait un rang qui fut le sien dans le passé, cette fois dans le contexte nouveau de la mondialisation. Mais cette grande puissance, qui paraît si bien ancrée dans le XXIe siècle, reste encore un pays émergent parcouru de nombreuses tensions, où les inégalités sont de plus en plus criantes. Quels ont été les étapes et les hommes qui ont permis cette renaissance ? Ce livre très « pédagogique » retrace année par année les événements-clés qui expliquent cette transformation progressive de la Chine. L’auteur nous fait partager sa connaissance du pays en mêlant histoire politique, économique, sociale et culturelle et réfléchit aux conséquences de « l’émergence pacifique » de ce géant sur l’échiquier mondial.

Pourquoi et comment faire un don au Diploweb ?


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

Directeur, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb.com (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le mercredi 21 septembre 2016 |
#contenu