Accueil  > Asie > Chine

"Atlas de la Chine. Les mutations accélérées", par T. Sanjuan

Par Pierre VERLUISE, le 1er janvier 2008  Imprimer l'article  lecture optimisée  Télécharger l'article au format PDF

Cartographie de Madeleine Benoit-Guyod, Paris, éditions Autrement, Collection Atlas/Monde, 2007, 80 p. 15 euros.

Avec cet ouvrage, chacun peut disposer d’une synthèse accessible pour découvrir la Chine d’hier et d’aujourd’hui. Autour d’un thème, chaque double page présente généralement une ou des cartes, un schéma ou un graphique, plusieurs textes à la fois courts et précis.

JEUX OLYMPIQUES OBLIGENT, la montée en puissance de l’intérêt pour la Chine rend nécessaire la publication d’ouvrages à la fois informés et accessibles. C’est le pari gagné par cet "Atlas de la Chine". Son auteur est Thierry Sanjuan, Professeur à l’Université Paris I. Il coordonne de nombreux travaux de recherche sur la Chine urbaine et sociale, économique et géopolitique. Ce qui lui assure une large connaissance des mutations de la Chine. La cartographie, à la fois abondante et de qualité, est réalisée par Madeleine Benoit-Guyot. Celle-ci collabore régulièrement à la collection Atlas chez Autrement mais aussi au magazine Géo.

Un nouveau modèle de puissance ?

Dès son introduction, l’auteur invite à considérer que la Chine ne sera plus jamais la même. "La Chine, un pays développé ? La réponse n’est plus illégitime. Elle doit toutefois être nuancée par les inégalités régionales aggravées depuis trente ans, notamment entre le littoral et le reste du pays, des disparités voire des ruptures entre les villes et les campagnes, et une stratification sociale toujours plus visible, facteur de frustrations et de ségrégations. La Chine reste en cela marquée par son immensité en espace et en hommes, qu’un Etat central, pourtant héritier d’un système impérial pluriséculaire, a du mal à harmoniser devant les localismes régionaux eux-mêmes économiquement renforcés par leur intégration à la mondialisation. (...) Pour autant, la Chine a retrouvé une place stratégique en Asie grâce à sa croissance économique, aux perspectives qu’offrent sa main d’oeuvre bon marché et son marché intérieur, ainsi qu’à ses coopérations multilatérales avec ses voisins. (...) Et si la Chine inventait un nouveau modèle de puissance développée à l’échelle continentale ?" (pp. 6-7)

Cet extrait de l’introduction le montre bien : l’auteur utilise une écriture à la fois resserrée et conceptuelle. Chacun, en fonction de son niveau de lecture, peut le lire à sa façon et poursuivre l’étude via la bibliographie et les sites internet conseillés.

L’ouvrage s’organise en plusieurs chapitres : l’héritage, les mutations accélérées de la société, un territoire en recomposition, la Chine des villes, les périphéries, la Chine et le monde.

Des cartes de qualité

Faute de pouvoir mentionner toutes les cartes, citons les suivantes : l’inégale densité de l’encadrement médical (p. 26), les étapes de l’ouverture chinoise (p. 34), les flux d’IDE (p.36), la Chine et la mondialisation (p. 37), les disparités régionales : les trois Chine (p. 41), contraintes physiques et risques environnementaux (p. 44), les métropoles chinoises et leur rayonnement (p. 47), répartition des nationalités minoritaires (p. 57), la Chine et ses principaux partenaires commerciaux (p. 65), les ressources énergétiques de la Chine (p. 68), l’encerclement américain (p. 73).

Des schémas utiles

L’ouvrage présente également des schémas qui seront utiles à bien des candidats aux concours : une maison chinoise traditionnelle (p. 12), l’encadrement des entreprises d’Etat (p. 18), un quartier périphérique de Pékin (p. 22), un appartement familial à Pékin (p. 23), la mégalopole asiatique (p. 39), l’éclatement rural en fonction de la distance à la ville (p. 43), le bloc d’immeubles, ses espaces publics et ses commerces (p. 47), une maison de thé à Chengdu (p. 48), une ruelle pékinoise (p. 51)... Il faut souhaiter que les manuels de géographie du secondaire s’inspirent de cet ouvrage pour multiplier les schémas présentés, afin d’en développer la pratique.

Ces quelques exemples montrent la richesse de cet "Atlas de la Chine". Autour d’un thème, chaque double page présente généralement une ou deux cartes, un schéma ou un graphique, plusieurs textes à la fois courts et précis. Autrement dit, chacun peut disposer avec cet ouvrage d’une synthèse accessible pour découvrir la Chine d’hier et d’aujourd’hui. Ecrit sans complaisance, il participe d’une connaissance éclairée de ce pays.


DIPLOWEB.COM - Premier site géopolitique francophone

SAS Expertise géopolitique - Diploweb, au capital de 3000 euros. Mentions légales.

Directeur des publications, P. Verluise - 1 avenue Lamartine, 94300 Vincennes, France - Présenter le site

© Diploweb (sauf mentions contraires) | ISSN 2111-4307 | Déclaration CNIL N°854004 | Droits de reproduction et de diffusion réservés

| Dernière mise à jour le lundi 5 décembre 2016 |
#contenu